Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Coca-Cola veut restituer à la nature l’eau douce utilisée pour sa production

Venezuela / / Amérique du sud

L’entreprise mexicaine FEMSA, chargée de mettre en bouteille la célèbre boisson gazeuse dans de nombreux pays d’Amérique Latine, dévoile une ambitieuse politique de gestion de l’eau, basée sur le recyclage, l’amélioration des processus de production et la reforestation.

Institut technologique de Monterrey, campus de Monterrey, Mexico, Mexique

Carlos Pacheco, responsable de l’environnement à Coca-Cola Femsa, explique que l’objectif est de compenser la totalité de la consommation d’eau nécessaire à l’élaboration de ses boissons d’ici 2020.

Aujourd’hui, FEMSA embouteille le Coca-Cola en Argentine, au Brésil, en Colombie, au Costa Rica, au Salvador, au Guatemala, au Nicaragua, au Mexique, au Panama et au Venezuela. Ces activités concernent 40% de la population d’Amérique Latine, et au niveau mondial, une bouteille sur 10 de Coca-Cola est produite par cette entreprise.

Si l’on en croit Carlos Pacheco, les mesures adoptées par FEMSA la placent en tête des entreprises d’embouteillage de boissons gazeuses en matière de gestion de l’eau, avec 1,26 litre d’eau nécessaire pour chaque litre de Coca-Cola produit. Ces performances sont rendues possibles grâce à la récupération et au recyclage de l’eau servant à laver les bouteilles et les équipements. En outre, 100% des eaux résiduelles sont traitées.

Pendant longtemps, l’activité principale de l’entreprise était la production de bière, dont l’élaboration nécessite de grandes quantités d’eau douce, et FEMSA n’a pas attendu sa collaboration avec Coca-Cola Company pour économiser les ressources hydriques des pays où elle opère.

La préservation de l’eau est au cœur des préoccupations de l’entreprise : en s’associant à la Banque Interaméricaine de Développement (BID) et à l’Institut technologique de Monterrey, la fondation FEMSA a créé le Centre de l’eau pour l’Amérique Latine et les Caraïbes. Cet organisme développe des programmes d’assainissement et d’accès à l’eau, de gestion durable des ressources hydriques et de prévention des risques associés à l’eau.

La création de sites de potabilisation et de systèmes de captage des eaux de pluie ont notamment permis l’approvisionnement en eau de plusieurs communautés rurales et autochtones.

L’essentiel de la restitution de l’eau douce se fera à travers de vastes programmes de reforestation des bassins hydrographiques où opère l’entreprise. Au Mexique, la fondation FEMSA a déjà reboisé 13 000 hectares et planté 12 millions d’arbres entre 2008 et 2010. Des programmes similaires sont en cours dans d’autres pays.

La réduction de l’empreinte carbone constitue l’autre pilier de la stratégie environnementale de Coca-Cola FEMSA, qui compte retrouver ses niveaux d’émission de CO2 de 2004 d’ici l’année 2015. Pour cela, la part des énergies vertes utilisées augmentera progressivement jusqu’à atteindre 70% de la consommation en 2013.

L’entreprise a également consenti un effort conséquent au niveau des emballages, en investissant 25 millions de dollars dans une usine de recyclage, qui permet aujourd’hui de produire 35% des bouteilles utilisées au Mexique.

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires