Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

La pêche à la crevette limitée et la gambas stimulée

Mozambique / / Afrique

Une mesure gouvernementale a été prise visant à diminuer progressivement le nombre d’embarcations qui opèrent dans la pêche à la crevette. Cette législation arrive au moment même où la pêche à la crevette montre des signes de surexploitation inquiétants.


Malgré la mesure, les indices de production pour 2011 prévoient une hausse de 8%, soit 6.500 tonnes de crevette. La pêche artisanale continuera son expansion au contraire des embarcations commerciales qui seront les premières visées par la mesure. 

Parallèlement, la culture en bassin verra sa production stagner autour des 600 tonnes à cause d’investissements non réalisés dans ce secteur, faute de financements disponibles. Les exportations seront stables, notamment à cause de la morosité du marché européen. La France, l’Espagne et le Portugal sont les 3 principaux pays vers lesquels le Mozambique exporte ses crevettes.

Le pays est aussi un exportateur de gambas. Il est également prévu une production en stagnation pour ce type de crustacé, non pas à cause d’une volonté de limiter la pêche, mais parce que les investissements nécessaires sont lourds pour une faible valeur commerciale en retour. Ainsi, on constate de moins en moins d’embarcations dédiées à la pêche à la gambas et nombreux sont les pêcheurs qui demandent l’annulation de leur licence. 

Au contraire de la crevette, le gouvernement souhaite relancer la pêche à la gambas. Pour cela, il prévoit des exonérations de taxes et une revalorisation des prix à la vente.

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires