Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

L’ascension fulgurante du biodiesel

Argentine / / Amérique du sud

En seulement 5 ans, l’Argentine est devenue le quatrième producteur mondial de biodiesel, passant même devant les États-Unis au cours de l’année 2010. Soutenue par une demande interne importante, le marché argentin connait une expansion sans précédent.

© P. Gudella

Avec près de 2 millions de tonnes fabriquées en 2010, selon les chiffres de la Chambre Argentine des Énergies Renouvelables (Cader), la production nationale de biodiesel a connu une augmentation de 51% par rapport à 2009, pour une valeur totale de 1,9 milliard de dollars. Entre 2006 et 2010, la hausse atteint 2 250%.

À l’heure actuelle, l’Argentine possède les plus grandes usines au monde, capables de produire 108 000 tonnes annuelles en moyenne, contre 89 000 en Europe et 70 000 au Brésil. La capacité maximale des installations argentines est estimée à 2,5 millions de tonnes, mais tout laisse penser que la demande interne devrait atteindre 3 millions de tonnes en 2011 et que de nouveaux investissements seront nécessaires.

Cargill, l’un des principaux producteurs d’éthanol de maïs et de biodiesel aux États-Unis, et Unitec Bio, propriété de Corporación América, ont annoncé la construction de deux gigantesques usines dans la province de Santa Fe, qui seront capable de produire respectivement 240 000 et 220 000 tonnes par an.

Grâce à ces nouveaux sites, la capacité totale de production nationale de biodiesel passera à 3 millions de tonnes par an avant la fin 2011, soit une hausse de 14% par rapport à 2010.

La loi argentine impose l’incorporation de 7% de biodiesel dans le gasoil disponible à la pompe, proportion qui devrait rapidement passer à 10%. Cette mesure permet d’écouler 43% de la production sur le marché national, tandis que 51% sont destinés à l’exportation et 6% à la fabrication d’électricité. Afin d’encourager les centrales thermiques à remplacer les combustibles fossiles par du biodiesel, l’Etat argentin a d’ailleurs annoncé qu’il achèterait l’électricité ainsi produite au double du prix normal.

Selon le rapport de la Cader, seuls les marchés français et argentins du biodiesel se sont montrés véritablement performants au cours des dernières années, grâce notamment à l’engagement de leurs gouvernements.

Les autres pays européens, malgré une importante capacité installée, souffrent généralement d’un manque chronique de matière première, tandis que les États-Unis disposent d’installations trop petites et trop dispersées géographiquement, non rentables sans subventions.

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires