Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Des vêtements transformés en… planches de bois

Japon / / Asie

Une petite entreprise de Kobe a mis en place une technique de recyclage des vêtements. Les planches produites permettent d’épargner les forêts, puisqu’elles peuvent être utilisées comme le bois dans de nombreuses applications.

© Nadezda Nikitina

Les statistiques de 2009 montrent que le Japon a produit cette année là 941 000 tonnes de vêtements usés. 13,5% ont été exportés pour être utilisés en seconde main, 11,3% ont été recyclés en tissus de nettoyage. Plus de 69% de ces vêtements ont été incinérés… Le recyclage des vêtements revêt (sic) donc des enjeux importants.

La petite entreprise Kadokura & Co a une solution. Cette société qui a fait sa fortune dans l’export de vêtements usés à destination des pays en développement s’est vue confrontée à une crise de croissance lorsque ses marchés ont été saturés. Les dirigeants ont donc cherché des solutions pour valoriser leurs sources de matière ‘première’. Ils l’ont trouvée lors d’une discussion avec Teruo Kimura, professeur à l’institut technologique de Kyoto.

Nous avons pensé que comme les vêtements sont faits de fibres, il devrait être possible d’en faire des planches de ‘bois’.

Et ils ont trouvé la solution en 2007. En faisant fondre les fibres chimiques avec de l’air chaud, avant de compresser et refroidir la solution obtenue. Est obtenu alors un matériau aux caractéristiques très proches de certains bois.

Après quelques affinements, une ligne de production de 50 mètres a été mise en place. Kenzo Kadokura, le président de la société, est très satisfait de son produit, baptisé Rifmo.

Les planches peuvent être sciées comme le bois, des clous peuvent y être planter de la même manière que dans une planche classique.

Et puis, le Rifmo ne pourrit pas. Mais si le produit est satisfaisant, sa commercialisation n’est pas évidente. En cherchant à en faire un nouveau matériau d’emballage, la société s’est heurtée à la dure réalité économique. Car la production de ces planches coûte 50% plus cher que le bois.

Une solution a cependant surgi grâce à la vague environnementale. Une chaîne de vêtements a ainsi signé un gros contrat, puisque les présentoirs de tous ses magasins vont être refaits en Rifmo. Une opération visant à donner une image verte de la marque. Une chaîne de supermarchés est en discussions avec Kadokura pour réaliser des bancs en Rifmo qui seraient installés dans ses magasins.

L’innovation a donc permis à la société familiale de se sortir de l’impasse. Elle est en plus une bonne nouvelle pour les forêts japonaises !

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires