Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Réactions virulentes après l’assassinat d’un activiste de l’environnement

/ Asie

Palawan, une île idyllique du sud-ouest des Philippines, est le nouveau terrain de chasse des entreprises minières. Les opposants au développement minier de la région sont légion, mais le plus représentatif était le Dr. Gerardo Ortega, assassiné le 24 janvier dernier. Sa disparition met de l’huile sur le feu et les activistes promettent de ne pas abandonner leur lutte.

Dr. Gerry lors d'une manifestation contre les mines de Palawan © bulatlat.com

Tout le monde le connaissait sous le nom de Doc Gerry. C’était l’ami de l’environnement et des pauvres. Fils de l’ancien maire de Aborlan, le jeune Gerry était promis à une carrière politique. Et après des études de vétérinaire et 10 ans à la tête d’une ferme de crocodiles, il a été élu en 2000 au parlement de la province de Palawan. Il s’y est distingué par les révélations qu’il a faites sur les politiciens locaux corrompus et sa posture très écologique. En 2004, il s’est présenté sur une plateforme pro-environnement aux élections de gouverneur de la province. Avec des faibles moyens, il a été battu mais n’a jamais abandonné son combat. Il était depuis animateur radio, et ses émissions très populaires étaient axées sur beaucoup de problématiques de développement durable. Son opposition à la volonté des élites locales de vendre des concessions de mines dans ce paradis sur terre était très engagée.

Sans doute s’est-il ainsi fait trop d’ennemis. Le 24 janvier, il a été abattu alors qu’il sortait des studios. Il laisse une femme et 5 enfants. Son fils aîné confie :

Les menaces de mort n’étaient pas nouvelles. Même si nous avons engagé un garde du corps nous n’avons jamais pensé sérieusement que ces menaces seraient mises à exécution.

Ses partenaires de combat sont à la fois choqués et très remontés. Artiso Mandawa est de ceux-là.

Nous exigeons que justice soit faite sur la mort tragique de Doc Gerry. Sa disparition est décourageante mais elle ne fait que donner plus de force à notre combat ! Ortega était un défenseur des droits de l’homme et de l’environnement. Depuis 11 mois, il a été très présent dans la lutte contre les projets miniers et a dénoncé nombre d’officiels corrompus, spécialement parmi les promoteurs de l’industrie minière.

Un autre activiste veut porter haut la flamme du combat pour l’environnement. Robert Chan, avocat, est responsable du réseau d’ONG de Palawan.

Ce n’est pas le moment de se désoler de cet homicide. C’est le moment d’exprimer notre colère, car c’est la colère qui alimentera notre détermination à faire quelque chose. C’est notre devoir de nous élever contre ce qui n’est rien d’autre qu’une tentative de s’attaquer à notre liberté d’expression. (…) Palawan est en plein combat contre l’industrie minière et Ortega a sans doute été tué pour faire taire le mouvement anti-minier. Mais notre combat ne s’arrêtera pas tant que la menace sur notre environnement ne sera pas complètement écartée.

Pour en savoir plus, bulatlat.com

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers commentaires