Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Les ONG chinoises critiquent Apple pour la pollution de sa chaîne logistique

Chine / / Asie

Apple s’attire une nouvelle fois les foudres des écologistes. Une coalition d’ONG chinoises publie en effet un rapport qui reproche au géant informatique de ne pas lutter contre la pollution et les abus au droit du travail, soupçonnés chez certains de ses fournisseurs.

@ Apple inc.

 

Ce rapport de la Green Choice Initiative, coalition soutenue par 36 groupes environnementaux et syndicats chinois, classe 29 multinationales en fonction des réponses apportées sur leur chaîne logistique en Chine. Il place Apple en dernière position ex-æquo.

Apple manque à ses responsabilités sur trois aspects, explique le rapport. Certains employés ont été empoisonnés et souffrent d’un handicap, les communautés alentour ont subi une pollution et des enfreintes graves aux droits, à l’intérêt et à la dignité des travailleurs ont été constatées.

La coalition accuse notamment Apple de se dérober aux questions légitimes qui se posent sur les activités de ses sous-traitants.

Plus précisément, le rapport met en avant un incident à la suite duquel 49 collaborateurs d’une usine de la société taïwanaise Wintek ont été hospitalisés après avoir été exposés à l’hexane, un solvant chimique.

L’usine est supposée travailler avec Apple. Interrogée, la marque à la pomme s’est contentée de déclarer qu’elle ‘ne divulguerait jamais d’informations sur ses fournisseurs’. D’autres marques comme Nokia et Motorola, qui travaillent elles aussi avec Wintek, ont répondu aux questions sur leur relation avec ce fournisseur.

Nombreux sont ceux qui pensent par ailleurs que les fournisseurs d’Apple ont enfreint les réglementations environnementales ces dernières années.

Pour la coalition,

Derrière leur image tendance, les produits Apple cachent un volet que beaucoup ignorent – pollution et poison. Un aspect profondément enfoui au cœur de la chaîne logistique très confidentielle de l’entreprise. Le manque de réponse de la marque est choquant. Tout comme l’est cette complaisance à ne se sentir redevable ni envers les ONG, ni les communautés, ni les travailleurs empoisonnés.

Le rapport épingle également Nokia, LG, SingTel, Sony et Ericsson : ces entreprises ont elles aussi failli à fournir une réponse appropriée aux questions. HP, BT, Alcatel-Lucent, Vodafone, Samsung, Toshiba, Sharp et Hitachi se distinguent de leur côté pour leur approche plus transparente.

Apple a rejeté ces allégations en déclarant à l’AFP que

l’entreprise dispose d’un programme de contrôle rigoureux qui enquête auprès des fournisseurs et d’autres acteurs de la chaîne d’activité. Ces contrôles se font en profondeur. De fait, l’entreprise dispose depuis 2006 d’un programme exhaustif d’audit.

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers commentaires