Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Les 10 problèmes qui tourmentent São Paulo

Brésil / / Amérique du sud

Le hors série du journal Folha de São Paulo qui paraît tous les samedis fait en ce début d’année un tour d’horizon des dix principaux problèmes auxquels sont confrontés les habitants de la mégalopole latino-américaine.

Sao Paulo, Brésil

1-     Où sont les couloirs de bus ?
L’amélioration du transport collectif est pourtant une condition sine qua non pour que les gens laissent leur voiture au garage. Certains suggèrent d’utiliser des voies normales qui seraient réservées aux bus aux heures de pointe. La société SPTrans, qui gère les transports publics de la ville, annonce plus de 150 millions de Reais (65 millions d’euros) pour le requalification ou la création de nouveaux couloirs… mais pour quand ?

2-     Des favelas à 4 étages.
La scène devient malheureusement banale. On voit dans la périphérie de la ville, notamment dans les grandes favelas de Paraísopolis et Heliópolis, des constructions précaires qui comportent jusqu’à 4 étages. L’indice démographique est plus élevé dans les favelas et les familles n’ont pas d’autres solutions pour se loger que de rajouter un étage, puis un autre…Or, et on l’a vu avec les récents éboulements de la région de Rio, la fragilité du sol, sous de fortes pluies, peut s’avérer catastrophique pour des constructions précaires.

3-     Dans le noir…
Les aveugles se livrent quotidiennement à un parcours du combattant dans la ville. Des 2 287 croisements avec feux de signalisation, seuls 4 sont adaptés pour les aveugles avec un signal sonore indiquant que la traversée est autorisée. Les ascenseurs ne signalent pas l’ouverture et la fermeture des portes, idem pour les bus qui n’ont pas de signalisation en braille ou d’annonces des arrêts. Sans parler des trous dans une chaussée souvent encombrée par les tables des bars ou les kiosques des vendeurs ambulants.

4-     Plus de gentillesse s’il vous plaît…
Les Paulistes pourraient adopter plus de gestes et d’attitudes qui aident à mieux vivre ensemble :  respecter les caisses prioritaires au supermarché ainsi que les places de parking pour handicapés, rester à droite dans les escalators, s’asseoir près de la fenêtre dans les bus, partager sa table au fast-food, ne pas écouter la musique trop fort dans les transports en commun…

5-     Où sont les crèches ?
Un déficit de 100 000 places de crèches est décompté à São Paulo. En cause, une absence de planification, trop de concessions accordées à des établissements privés au détriment de crèches publiques dans les quartiers en forte demande.

6-     Des chaussées en piteux états
La préfecture estime que 1 000 nouveaux trous dans la chaussée apparaissent chaque jour à São Paulo ! Souvent les trous sont bouchés de façon sommaire et réapparaissent trop rapidement. Bref, du travail mal fait comme c’est aussi les cas pour les services de la mairie qui creusent des trous dans des opérations de manutention des égouts ou du gaz mais qui ne les referment pas correctement.

7-     Quel bruit !
Celui des voitures et des discothèques ne semble pas connaître de limites. Au grand dam des habitants qui souffrent non seulement des problèmes auditifs mais aussi de stress. Une avenue atteint en moyenne un niveau sonore de 110 décibels. En 2010, près de 10 000 plaintes ont été enregistreés et ont généré 21 millions de Reais d’amendes (presque 10 millions d’euros).

8-     La multiplication du crack
On les appelle ‘cracolandias’, ce sont des rues qui, la nuit tombée, sont envahies par des marginaux fumeurs de crack. Elles se multiplient, principalement dans le centre de la ville. La drogue est très bon marché, moins d’un euro la ‘pierre’, et la prise en charge de ces personnes est très insuffisante : un tiers des usagers meurt dans les 5 ans.

9-     Sous l’eau
A chaque tempête de pluie c’est la même histoire, les principaux axes routiers traversant et entourant la ville sont inondés, entrainant un véritable chaos qui paralyse la ville.

10- Une place s’il vous plait…
En plus des bouchons, le Pauliste rencontre les pires difficultés pour se garer. Cela entraine une hausse de circulation dont les automobilistes se passeraient volontiers.

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires