Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

La protection des ressources génétiques des forêts est vitale face au réchauffement climatique

Pacifique / / Océanie

« Les forêts ont un rôle multiple : elles fournissent des fibres, du bois et d’autres produits forestiers. Elles protègent les points de captage de l’eau. Elles produisent de l’eau pour l’agriculture. Ce sont des lieux de divertissement social. »

Forêt de Taveuni, Fiji © Tim O'Shea

M. Inoke Wainiqolo, directeur du Service des Forêts, a ainsi commencé son discours inaugural pour les ateliers régionaux de formation à Nadi en Janvier, en soutien à la contribution du Pacifique au rapport mondial sur les ressources génétiques des forêts.

Les arbres […] sont la clé de notre survie et de celle de nombreuses espèces.

Les forêts ont maintenant un rôle social, économique, culturel et écologique, et aideront à faire face au réchauffement climatique. Si on ne les protègent pas, les prochaines générations seront plus vulnérables aux conditions climatiques difficiles.

2011 est l’année internationale de la forêt pour les Nations Unies, mais les célébrations seront bien ternes si on ne prend pas le temps de protéger nos forêts. Les chiffres de 2010 (Evaluation des ressources forestières mondiales, Global Forest Resources Assessment) montrent que la déforestation a ralenti depuis les années 1990 mais demeure élevée. Les conséquences directes sont les émissions de carbone plus élevées, une réduction des réserves en eau et en nourriture et une perte sans précédent de la diversité et des ressources génétiques des forêts.

Ces ateliers arrivent à un moment crucial, face à un énorme défi mondial. C’est toutefois un soulagement de voir que le monde n’est pas inactif et que de telles initiatives émergent de part et d’autres pour préserver la viabilité des forêts.

Une des initiatives est donc ce rapport sur l’état des forêts mondiales, qui devrait servir à dresser la carte de la biodiversité des ressources en arbres et forêts. Malgré l’intérêt vital pour Fidji de protéger ces ressources, peu a été fait jusqu’à maintenant et il est grand temps de s’impliquer, avec le soutien de la Convention sur la Biodiversité Biologique, favorable à plus de recherches scientifiques.

Les ressources forestières sont également importantes pour les secteurs de la biotechnologie, des cultures et des produits pharmaceutiques. Identifier les propriétés de ces ressources a permis et permettra de faire des découvertes pour le bien de l’humanité, à l’aide des connaissances traditionnelles des peuples indigènes et des communautés locales.

Vingt participants de 13 pays se sont réunis pendant 3 jours avec le Secrétariat de la Communauté Pacifique en collaboration avec l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture et le Secrétariat de la Convention sur la Diversité Biologique.

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers commentaires