Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Des photos révèlent la présence d’Indiens isolés

Brésil / / Amérique du sud

Des photos inédites obtenues par le Survival International (Mouvement pour le peuple indigène) montrent des Indiens isolés, au Brésil, à la frontière du Pérou.

Photo révélant la présence d'une communauté indienne en Amazonie © Gleison Miranda/FUNAI/Survival - www.uncontactedtribes.org

Ces photos révèlent une communauté prospère et en bonne santé, avec des paniers pleins de manioc et de papaye fraîche cultivés dans leurs jardins. Elles ont été prises en avril dernier, depuis un hélicoptère, lors d’un reportage de la chaîne BBC accompagnant le spécialiste José Mereilles. Selon lui, ce voyage, à la frontière du Pérou, sert essentiellement à protéger les frontières des invasions des trafiquants et coupeurs illégaux de bois. Selon les autorités brésiliennes, les avancées des trafiquants depuis le Pérou repoussent les indigènes à l’intérieur du territoire brésilien.

Depuis plusieurs années, il existe une pression des ONG sur les autorités péruviennes pour qu’elles mettent fin au trafic des exploiteurs de bois.

Il faut protéger les lieux où les Indiens vivent, pêchent, chassent et plantent. C’est pour cela qu’il est utile de diffuser des images d’Indiens isolés, pour que le monde entier sache qu’ils sont là dans leur forêt et que les autorités doivent respecter leur droit d’y vivre

…, affirme le leader indigène Davi Kopenawa Yanomami.

Le Directeur de Survival International, Stephen Corry, réagit aussi dans ce sens :

Ils ont besoin de nous pour protéger leur territoire, de façon à ce qu’ils puissent décider de leur futur. Mais si l’extraction illégale de bois ne cesse pas, ils ne tiendront plus leur destin entre leurs mains.

Et pour lui ce n’est pas une probabilité, l’histoire est irréfutable, et se déroule devant nos yeux depuis 5 siècles.

José Meirelles reconnait quant à lui que nous connaissons très mal ces peuples.

Il est même difficile de convaincre notre propre État qu’ils existent. A partir de là, leur démarquer un territoire constitue déjà une difficulté, voire un défi tant il y a d’intérêts en jeu.

Bref, le manque d’action des autorités péruviennes sur ce sujet préoccupe l’ensemble des défenseurs de l’Amazonie et du droit des peuples indigènes à pouvoir continuer à y vivre. Il faut espérer que la diffusion de ces images les aide un peu dans leur combat.

Pour en savoir plus, estadao.com.br

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers commentaires