Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

La sciure passe de polluant à source d’énergie verte

Argentine / / Amérique du sud

Une nouvelle usine permettra de transformer en combustible les milliers de tonnes de déchets produits chaque année par l’industrie forestière. Généralement brûlés à l’air libre, ces résidus de bois génèrent une pollution importante dans la province du Chaco.

Pellets ou granulés de bois © Friedrich Böhringer

Grâce à une coopération entre le gouvernement provincial et l’Institut national de technologie industrielle (INTI), la ville de Presidencia de la Plaza a décidé de valoriser la sciure et les copeaux produits par les dizaines de scieries que compte la région.

Une fois comprimés, les déchets de la sylviculture sont transformés en pellets, ou granulés de bois. Petit bâtonnet cylindrique de 6 mm de diamètre, le pellet est un produit standardisé principalement utilisé en remplacement du bois dans des chaudières automatisées, dont les pays d’Europe du Nord sont de grands consommateurs. Il existe donc une demande mondiale et des possibilités d’exportation importantes pour cette source d’énergie renouvelable, dont le bilan CO2 est théoriquement nul.

La fabrication des granulés a d’ores et déjà commencé à Presidencia de la Plaza, mais l’initiative ne s’arrête pas là : dès le mois de mai, une centrale électrique expérimentale utilisant ce nouveau combustible sera inaugurée et offrira une source d’énergie durable et renouvelable à la ville.

Enrique Orban, ministre de la Production, compte également mettre à profit d’autres types de déchets, comme par exemple les enveloppes des graines de coton, une plante cultivée de manière intensive dans la province du Chaco.

Ce projet pilote permettra la production de 500 kg de pellets à l’heure, pour un total annuel estimé à 2 000 tonnes, soit près de 12% des déchets de la filière bois produits dans la région. Cette initiative fait appel à une technologie nationale et sera prochainement expérimentée dans d’autres communes, afin de promouvoir le développement local et la création d’emploi, tout en solutionnant un problème environnemental important.

En effet, la sciure et les copeaux sont pour l’instant brûlés à l’air libre, générant des fumées dont se plaignent les habitants, alors qu’un simple compactage suffit à les transformer en un produit à forte valeur ajoutée, entièrement naturel. Leur grand pouvoir calorifique (2 kg de pellets fournissent autant d’énergie qu’1 kg de mazout), associé à leur très faible teneur eu eau (inférieure à 10%), font des granulés un combustible idéal pour la production d’énergie thermique ou électrique, à partir d’une ressource renouvelable.

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires