Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Une banque entend porter le message du développement durable

Angola / / Afrique

L’Angola n’est certainement pas à le pays d’excellence en matière de développement durable. Il suffit de parcourir les rues de Luanda pour s’apercevoir qu’il y a encore beaucoup à faire en matière d’assainissement, de traitement des déchets, de création d’espaces verts et d’éducation environnementale. Le sujet n’a pas été une des priorités du pays, que ce soit durant les décennies de guerre ou durant la phase actuelle de développement qui concentre surtout les efforts sur l’amélioration des infrastructures et de l’industrie.


 

Mais le scénario est en train de changer sous l’impulsion notamment de la BESA (Banco Espírito Santo de Angola). Depuis 2007, la banque a fait du développement durable sa priorité stratégique. Sous le slogan

Tout ce que nous faisons aujourd’hui peut avoir un impact positif pour les générations futures

La banque agit sur 4 axes de développement : économique, social, culturel-scientifique et environnemental.

Dans le domaine social, un programme d’enseignement de la langue portugaise a été mis en place pour des réfugiés. Réalisé en partenariat avec le Haut Commissariat aux Réfugiés des Nations-Unies, il a déjà bénéficié à près de 400 000 réfugiés provenant majoritairement du Congo et de la Zambie.

En matière d’environnement, la banque a été élue ‘Banque de la Planète 2009′ par l’Unesco pour avoir été ‘l’institution bancaire la plus active dans la diffusion de messages concernant la protection de l’environnement et le développement durable’. Elle a notamment développé des kits thématiques d’éducation environnementale (livres et  CD agrémentés de fiches d’activités) distribués dans les écoles primaires des provinces de Luanda, Huambo et Huíla.

La banque fait également partie des partenaires privés du Planet Earth Institute (PEI) fondé par l’Unesco, le gouvernement hollandais et la Banco Espírito Santo. Dans ce cadre, elle a aidé à mettre en place la première table-ronde sur l’extraction durable des minerais, qui a eu lieu à Luanda en novembre 2010. Forte de cette réussite, la BESA va aider le Ministère de l’Environnement à créer 5 comités provinciaux du PEI en Angola, chargés notamment de former des éducateurs en environnement qui seront les piliers d’une grande campagne promotionnelle impliquant les ambassades angolaises à travers le monde. Le ministère prétend également créer un village écologique au Kwanza-Sul faisant la promotion des produits naturels de la province et de diverses initiatives d’éducation environnementale.

Pour 2011, le projet majeur de la BESA porte sur la création d’un centre d’excellence situé à Luanda, en coopération avec l’Unesco, le PEI et la Faculté Agostinho Neto, où sera réalisé un programme de doctorat en Sciences de la Terre. La banque cédera des terrains et des locaux pour la réalisation du projet.

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires