Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Une expédition inédite à suivre sur Green et Vert

Royaume-Uni / / Europe

Durant 10 semaines, Green et Vert vous propose de suivre l’expédition exceptionnelle Catlin Arctic Survey. Au cours de cette mission, vous suivrez les explorateurs en Arctique et observerez les conséquences du changement climatique afin de mieux comprendre le phénomène. Présentation.

Exploration scientifique des glaces © Martin Hartley, 2010

Le débat fait rage à propos du changement climatique et une chose est claire : nous avons besoin de plus d’informations. Le Catlin Arctic Survey propose de contrôler, de mesurer et de recueillir de nouvelles informations afin de renforcer les connaissances scientifiques sur le changement climatique et ses effets.

Quatre explorateurs britanniques, américains et canadiens partent dans des conditions extrêmes pour prendre des mesures capitales dans le cadre d’un programme dirigé par le Dr Simon Boxall du National Oceanography Centre (Centre britannique d’océanographie) à Southampton, principal partenaire de recherche de l’expédition.

L’Arctique change bien plus vite que prévu

…, prévient le Dr Simon Boxall.

Au cours des quatre dernières années, la couche de glace de l’Arctique a diminué à un niveau prévu pour 2070. Si la fonte des glaces se poursuit à ce rythme-là, les prévisions de 2003 pourraient se réaliser 60 ans plus tôt, ce qui pourrait précipiter les changements des courants océaniques.

Le Catlin Arctic Survey n’en est pas à son banc d’essai. En 2010, une de ses expéditions s’est concentrée sur l’acidification de l’océan, un phénomène menaçant les créatures microscopiques qui sont à la base de la chaîne alimentaire marine.
En 2009, le Catlin Arctic Survey tentait de répondre à une question écologique d’importance capitale :

Combien de temps la couche de glace de l’Océan Arctique va-t-elle pouvoir être observée tout au long de l’année sur notre planète ?

Cette année, scientifiques et explorateurs se focalisent sur un autre sujet :

Quel effet les quantités de plus en plus importantes d’eau douce s’introduisant dans l’Océan Arctique vont-elles avoir sur la circulation thermo-haline, un système planétaire de circulation des océans qui joue sur le climat et les modèles météorologiques aux 4 coins du monde ?

Stephen Catlin, président du Catlin Group Limited, qui parraine l’expédition depuis trois ans, affirme :

Les courants océaniques détiennent la clé du secret des modèles météorologiques et du niveau des eaux planétaires. Comme personne n’est sûr à 100% des effets des changements des courants de l’Arctique sur les autres régions du monde, nous [Catlin] sommes fiers de financer des recherches scientifiques qui permettront de recueillir des faits probants qui nous aideront à préparer notre environnement à des changements possibles dans les années à venir.

Avant de partir dans le grand froid, les explorateurs du Catlin Arctic Survey suivent une formation à Resolute Bay, au Canada. Là, ils doivent apprendre à planter leur tente et à s’acclimater au froid notamment. En mars, ils s’envolent pour 10 semaines en Arctique. Vous pourrez suivre leurs avancées tous les mercredis sur greenetvert.fr.

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers commentaires