Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Nike au pas de course vers le développement durable?

USA / / Amérique du nord

Le chemin vers le développement durable tient plus du marathon que du sprint. Nike, leader en design écologique, le sait bien et a encore beaucoup à parcourir pour atteindre ses objectifs dans ce domaine. Just do it !

Nike s’est effectivement fixé des objectifs dans la protection de l’environnement, et son principal outil est le Considered Design, qui fonctionne à circuit fermé. On y utilise le moins de matériel possible, pour des modèles faciles à désassembler, donc plus simples à recycler. Une petite vidéo présente ce concept prometteur :

Lorrie Vogel, manager en chef de Considered Design, a présenté le concept en détails au Forum des entreprises écologiques (State of Green Business Forum) à Chicago.

Considered Design choisit de récompenser les créateurs qui incluent les préoccupations environnementales dans leurs produits, puisque ce sont eux qui ont le plus d’impact en amont. Selon leur perfomance écologique, ils reçoivent un titre d’or, d’argent ou de bronze.

De plus, les bonnes pratiques apportées par la ligne écologique sont appliquées autant que possible à l’ensemble des produits :

Nous ne voulons pas faire ‘moins mal’, nous nous concentrons sur la ressemblance la plus exacte du mot ‘bien’

Parmi les produits ainsi imaginés, le t-shirt fait de bouteilles en plastique recyclées a remporté un grand succès auprès de neuf équipes Nike pendant la dernière Coupe du monde de football.

D’autres produits ont été plus discrets, et malgré la promesse d’être faits en matériaux recyclés, il faut un oeil bien attentif pour le découvrir.

Nike n’utilise presque jamais le développement durable comme image marketing, et préfère faire place à la performance et l’innovation pour plaire au public. La marque ne donne pas la chance à ses consommateurs de montrer leur intérêt pour les produits écolos, ou de recycler leurs vieilles chaussures (les centres de collecte sont encore peu nombreux).

C ‘est impossible pour le moment de connaître la proportion de chaussures recyclées. Cependant, les contrefaçons, les fins de séries et les retours d’usine sont transformés en Nike Grind, un matériau de revêtement de sol, soit 23 millions de paires utilisées sur 320 terrains de sport en 19 ans. Impressionnant ? Seulement si on ignore que Nike vend au moins 10 millions de paires par an. Le rapport annuel de Nike confirme le souhait de développer le recyclage mais les preuves ne sont pas encore là. Encore quelques efforts avant la ligne d’arrivée !

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers commentaires