Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

L’élevage de poissons d’eau douce en eau salée, l’avenir de la pisciculture?

Mexique / / Amérique du nord

En démontrant qu’il est possible d’élever des tilapias dans de l’eau de mer, des scientifiques mexicains de l’état de Baja California offrent une nouvelle piste pour réduire la consommation d’eau douce de l’industrie piscicole.

Elevage de tilapias

Le tilapia, sorte de carpe exotique, est l’une des trois espèces de poissons les plus élevées au monde avec le saumon et la truite. Pour mener à bien leurs travaux, les chercheurs du Centre d’investigations scientifiques et d’études supérieures d’Ensenada (CICESE) ont utilisé un hybride obtenu à partir des espèces Oreochromis mossambicus (tilapia du Mozambique) et Oreochromis niloticus (tilapia du Nil).

Les alevins ont été placés dans des bassins d’eau douce pendant un mois et demi, jusqu’à peser 5 grammes chacun. Ils ont ensuite été divisés en trois groupes totalisant près de 6 000 individus, afin d’étudier différentes vitesses d’acclimatation à l’eau de mer. Dans le premier bassin, la salinité a été augmentée en 11 jours, puis en 10 jours pour le second groupe, et enfin, en cinq jours seulement pour le dernier groupe. Dans tous les cas, la mortalité est restée extrêmement faible au cours de ce processus, malgré l’intensité de la pression osmotique provoquée par le changement de salinité très important. L’eau de mer contient en effet 3,5% de sel, soit 70 fois plus que l’eau douce.

Les tilapias ont continué leur croissance dans l’eau de mer pour atteindre un poids individuel de 400 grammes en cinq mois, une taille jugée suffisante pour la récolte.

Les chercheurs mexicains signalent que les poissons obtenus sont d’excellente qualité et précisent que l’expérience s’est déroulée dans des bassins de dernière génération utilisant un système spécial de circulation d’eau conçu par le centre de recherches d’Ensenada. Celui-ci permet un recyclage accru de l’eau, un meilleur contrôle sanitaire et une diminution de l’impact environnemental.

Fernando Bückle, du Département d’aquaculture du CICESE, et Mónica Hernández, codirectrice du projet, soulignent l’importance de tels travaux dans l’état de Baja California, dont les ressources en eau douce sont extrêmement limitées. L’élevage des tilapias est pratiqué dans plus de 100 pays à travers le monde et entraîne souvent une pollution des rivières et des lacs, en raison de l’emploi d’hormones masculinisantes. Ces substances permettent de n’obtenir que des mâles, dont la croissance rapide améliore les rendements. Les chercheurs mexicains espèrent que l’utilisation d’eau de mer permettra de préserver les ressources d’eau douce en évitant leur pollution et leur surexploitation.

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers commentaires