Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Traitement des déchets nucléaires à partir de 2015

Brésil / / Amérique du sud

En 2015, le Brésil possèdera en effet son premier dépôt national de déchets radioactifs. Il recevra des déchets de basse et moyenne activité des usines nucléaires du pays, de l’usine de combustible des Industries Nucléaires du Brésil (INB), localisée dans l’État de Rio de Janeiro, et du déconditionnement des réacteurs de recherche.

© Andrey Bourdioukov

Le Centre de Développement de Technologie Nucléaire (CDTN), à Belo Horizonte, est en charge de la conception, construction et licence du projet, dont les détails seront dévoilés au long de l’année 2011.

Aujourd’hui, les rejets des usines nucléaires du pays sont stockés dans des dépôts initiaux, prévus par les normes internationales. Ceci vaut également pour les installations du cycle du combustible nucléaire.

Les déchets de basse et moyenne activité sont principalement  constitués des résidus de la purification de l’eau des réacteurs, ainsi que des vêtements, filtres, papiers et autres matériels utilisés dans les installations nucléaires.

Ces déchets sont placés dans des emballages métalliques d’un mètre cube ou dans des tambours métalliques de 200 litres, qui seront conditionnés dans des conteneurs de béton dans le nouveau local, et surveillés 24 heures sur 24.

C’ est un projet clé pour le secteur, dans la mesure où il viabilise l’opération des usines postérieures.

La construction du dépôt est fondamentale pour garantir l’avancée du Programme Nucléaire Brésilien (PNB). Il est important de souligner que nous avons à faire à une technologie mature, amplement utilisée partout dans le monde

…, souligne le directeur du CDTN.

Le lieu qui accueillera le dépôt n’a pas encore été défini. Selon le directeur du CDTN, João Roberto Loureiro de Mattos, le processus de sélection prendra en compte des facteurs comme la densité de population de la région, la présence d’aires de préservation et de sources d’eau.

La construction du dépôt entre dans le cadre des exigences de licence environnementale de la centrale nucléaire Angra 3.

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers commentaires