Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Une taxe financière pour résoudre les défis du Millénaire?

/ Europe

Mardi 8 mars 2011 : une date qui devrait rester graver dans la mémoire européenne !
Ce jour là, le Parlement européen a donné son feu vert pour une taxation du secteur financier. Si le projet de loi est voté, ce sera une révolution !

La taxation du secteur financier pourrait résoudre les objectifs du Millénaire de 2015. Source chiffres: ... © Green et Vert 2011

Mais cette taxation du secteur financier est-elle vraiment nécessaire ?

On peut estimer que oui, pour deux raisons:

La première est que la crise économique et financière mondiale de 2008 a révélé des dysfonctionnements notables du cadre de réglementation et de surveillance du système financier mondial, et un fossé grandissant entre les dimensions du secteur financier et les besoins de l’économie réelle.

La deuxième, qui n’est pas assez connue du grand public, est que le secteur financier est un secteur sous taxé. La TVA actuelle ne s’applique pas au secteur financier qui en est en majorité exempt. Une étude intéressante avait d’ailleurs été réalisée par le FMI sur ce sujet.

Il est clair que nous avons besoin de mesures financières innovantes. Elles devront permettre à la fois, de générer davantage d’argent, et de contribuer à l’allègement des charges fiscales pesant sur les travailleurs.

Il est important de rappeler que les chiffres dont nous parlons… sont astronomiques ! Le parlement estime par exemple qu’une taxation du secteur financier à faible taux pourrait générer près de 200 milliards d’euros de recettes par an à l’échelle européenne, et 650 milliards de dollars US à l’échelle mondiale !

Quant on y pense, les moyens financiers nécessaires à la réalisation des objectifs du Millénaire en 2015 ne sont estimés qu’à 300 milliards de dollars US…

Une taxation du secteur financier, à l’échelle mondiale, peut donc permettre de financer en une seule année toutes les actions de lutte contre la pauvreté, de protection de l’environnement, d’éducation, de santé, nécessaires pour atteindre les objectifs du Millénaire.

Alors ? Tout va bien ?

Pas si simple… Le premier souci est de savoir si une taxe financière appliquée au seul niveau européen serait une catastrophe pour notre secteur financier ? Le risque est qu’elle entraine une fuite des capitaux. Il faut donc que cette taxe européenne soit rapidement appliquée à l’échelle mondiale. Cette question pourra notamment être posée lors du G20 de Cannes en novembre 2011.

Le deuxième concerne la forme technique de la taxation.

Le Parlement partage l’idée d’une taxation sur les transactions financières (FTT – Financial Transactions Tax). C’est James Tobin, Prix Nobel d’économie, qui l’a suggéré pour la première fois en 1972. La Tobin Tax consistait en une taxation des transactions monétaires internationales visant à freiner la spéculation à court terme.

En revanche, si le but est d’avoir une taxation plus équitable visant à réduire les dysfonctionnements mentionnés plus haut, alors l’idée proposée récemment par le FMI de mettre en place une taxe sur les activités financières (FAT – Financial Activities Tax) est beaucoup plus intéressante. Cette taxe s’appliquerait à la somme des bénéfices et des rémunérations versées par les établissements financiers, qui correspond à la valeur ajoutée. Cette taxe serait donc une sorte de TVA qui remettait le secteur financier au même niveau fiscal que les autres secteurs.

Tobin Tax ou Robin Tax (taxe Robin des bois), Monsieur Sarkozy, Président du G20, à vous la parole !

europarl.europa.eu

UK: La taxe « Robin des bois » : 250 milliards £ pour la lutte contre la pauvreté
Des associations caritatives (parmi les plus connues Oxfam, Save the Children et Greenpeace) ont lancé aujourd’hui une campagne visant à mettre en place un impôt sur les banques, baptisé  taxe « Robin Hood » du nom du célèbre héros qui dérobe les riches pour aider les pauvres…Chine: le douzième plan quinquennal sera une feuille de route pour le développement durable
La 5ème session plénière du 17ème Comité central du Parti Communiste Chinois s’est tenue du 15 au 18 octobre à Pékin et a examiné les propositions pour le 12ème plan quinquennal chinois. Réduction des objectifs de croissance du PIB, répartition plus égale des richesses, réduction des émissions de GES…

Mexique: Budget exceptionnel pour lutter contre les catastrophes naturelles
En tout, plus de 3,3 milliards de dollars pourront être débloqués pour faire face aux effets du réchauffement climatique, grâce à la création de nouveaux outils financiers. Les fonds seront mis à disposition en 24 heures pour venir en aide plus rapidement aux entités affectées…

Monde: Les financiers spéculent-ils sur la faim?
‘La flambée des prix alimentaires a atteint la cote d’alerte’ a déclaré samedi 19 février à Paris le président de la Banque mondiale Robert Zoellick, en marge d’une réunion des ministres des Finances du G20 ; avant d’ajouter qu’elle ‘constitue un risque pour la stabilité politique de nombreux pays’…

Australie: Greenpeace s’attaque aux banques et à leur greenwashing
Un rapport commandé par Greenpeace dénonce l’hypocrisie des banques qui se vantent d’être vertes tout en finançant l’une des énergies les plus polluantes.

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers commentaires