Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

20 mesures pour diminuer de 5% les importations de pétrole

Espagne / / Europe

Les conséquences immédiates du printemps arabe rappellent à l’Espagne sa forte dépendance vis-à-vis des hydrocarbures d’Afrique du Nord et poussent le gouvernement à adopter un plan d’économie d’énergie censé diminuer de 5% des importations de brut.

La circulation automobile en Espagne va se réduire © Paco Ayala

La dépendance énergétique coûte cher

Sept jours seulement après avoir annoncé la réduction de la vitesse maximale sur autoroute à 110 km/h, le Conseil des Ministres a approuvé un paquet de mesures qui devraient se traduire par une économie de 2,3 milliards d’euros. Les secteurs concernés sont ceux du bâtiment et de l’éclairage, des transports et de la mobilité, ainsi que celui de la consommation électrique.

Alfredo Pérez Rubalcaba, vice-président du gouvernement, et Miguel Sebastián, ministre de l’Industrie du Tourisme et du Commerce, expliquent dans une conférence de presse commune que

L’Espagne se voit forcée tous les ans d’importer 600 millions de barils [de brut afin de couvrir ses besoins].

Miguel Sebastián estime que rien n’a été fait pour contrôler la consommation énergétique des Espagnols avant l’arrivée du PSOE au pouvoir, et celle-ci reste très supérieure à la moyenne européenne.

Le ministre demande à ses concitoyens de faire “un effort” et de prendre en considération les “circonstances spéciales” dues aux révolutions qui secouent le monde arabe. Il rappelle que 30% du gaz consommé en Espagne provient d’Algérie et souligne l’importante dépendance vis-à-vis du pétrole libyen.

Selon lui, ces nouvelles mesures permettront une diminution de 5% des importations de pétrole, soit 28,6 millions de barils de brut. Dans le cadre de sa stratégie d’économie et d’efficacité énergétique, le gouvernement prévoit des investissements atteignant 1.151 millions d’euros.

Serrage de ceinture

Près de 262 millions d’euros seront notamment alloués aux projets promouvant la “mobilité durable” (vélo, covoiturage, etc.). L’achat de pneumatiques écologiques sera subventionné à hauteur de 20 euros par roue, pour un maximum de 240.000 pneus.

Le gouvernement prévoit également d’encourager la mise en place de “routes vertes et de couloirs aériens” optimisés pour l’aviation civile en mettant à disposition les couloirs aériens du Ministère de la Défense.

L’objectif de ces initiatives est de réduire la distance et la hauteur de vol des routes aériennes commerciales, afin de réaliser d’importantes économies de carburant.

Pour Miguel Sebastián, ces nouvelles mesures s’inscrivent dans la continuité du plan d’économies d’énergie approuvée en 2008, qui aurait déjà permis de réduire les importations totales de pétrole de 6%.

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires