Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Projets communs d’énergie solaire et éolienne avec les États-Unis

/ Amérique du nord

Plus de 1,2 milliards de dollars seront débloqués par la Banque de Développement Nord Américaine (NADB), afin de mettre en œuvre différents projets d’énergies renouvelables le long de la frontière entre Mexique et États-Unis. Une usine de dessalement d’eau de mer et une station de traitement des eaux usées devraient également voir le jour.

La NADB va financer des centrales solaires comparables à celle-ci, en Californie. PhotoAlan Radecki Akradecki, Wiki Commons

Créée en 1994 en même temps que l’Accord de Libre-Échange Nord-Américain (ALÉNA), signé par le Canada, les États-Unis et le Mexique, la Banque de Développement Nord-Américaine (NADB) est capitalisée à part égale par ces deux derniers pays.

Cette institution finance divers projets d’infrastructures à caractère environnemental, dans une bande de 100 km au nord et au sud de la frontière séparant le Mexique et les États-Unis. Son directeur, Gerónimo Guttiérrez, vient d’annoncer le déblocage de 123,6 millions de dollars pour la construction d’une station de traitement des eaux usées à Hermosillo, dans l’état de Sonora, ainsi que d’une usine de dessalement d’eau de mer dans l’état de Baja California.

Par ailleurs, 906 millions de dollars seront investis dans six projets d’énergie solaire et éolienne, tandis que 93,8 millions seront attribués à l’amélioration des routes afin de réduire la quantité de poussières libérées dans l’atmosphère.

Cette annonce survient peu après que le président de l’Association Nationale d’Énergie Solaire (ANES) du Mexique, Vicente Estrada Cajigal, ait proposé d’installer des centrales thermosolaires dans les états frontaliers avec les États-Unis, afin de satisfaire la demande croissante américaine. Mais à l’heure actuelle, les coûts freinent encore ce type d’investissement : le kilowatt solaire revient en effet à 5.000 dollars, contre 800 environ pour les centrales électriques à cycle combiné.

Selon Gerónimo Guttiérrez, la Banque de Développement Nord-Américaine a financé 148 projets au cours des 14 dernières années, pour un montant total de 3,2 milliards de dollars, essentiellement des stations de traitement des eaux-usées, ainsi que des systèmes d’égouts et de distribution d’eau potable. Ces initiatives auraient bénéficié jusqu’à présent à plus de 11 millions de personnes.

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires