Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Les cyclistes subventionnés par la mairie de Séoul

Corée du Sud / / Asie

Grâce à un système électronique moderne, les cartes des usagers du métro qui stationnent leur vélo dans une station de la ville de Séoul seront rechargées gracieusement. D’autre part, des vélos en location gratuite vont apparaître dès cette année. Deux aspects d’une politique volontariste de promotion de la bicyclette.

Grâce au nouveau système, utiliser le métro sera moins cher. Idéal pour promouvoir les transports en commun. © Nesnad (Wikimédia Commons)

Etre payé pour pédaler

La politique d’incitation à l’utilisation du vélo a été initiée il y a deux ans. Depuis, 88,3 kilomètres de pistes cyclables exclusives ont été mises en place. Mais dans une ville aux hivers rigoureux et aux étés caniculaires, il en faut plus pour convaincre les habitants de pédaler. Le mieux, c’est une incitation financière, et la mairie de Séoul n’a pas hésité à franchir le pas.

Un officiel explique :

Les cyclistes peuvent venir de chez eux jusqu’à une station de métro et y laisser leur vélo. Dans le parc à vélo de la station, ils passent leur carte de transport sur un lecteur. Le soir quand ils reviennent, ils repassent à nouveau la carte sur le lecteur et elle est chargée de 200 à 300 wons (13 à 20 centimes d’euro), qu’ils peuvent utiliser ensuite pour prendre les transports en commun ou acheter des produits dans les supérettes de la ville partenaire.

Vélo qui se perd, vélo offert

Pratique et audacieux. Le service va commencer par un pilote au mois d’août, dans 2 stations de métro de la ville. Si tout se passe bien, 6 stations supplémentaires entreront dans le champ du projet dès 2012. Et la mairie est déjà en discussions avec les villes de banlieue pour étendre le système aux bouches de métro situées sous leur administration. Mais ce n’est pas tout. La mairie va aussi mettre en place un système de location gratuite de vélos.

Nous allons utiliser des vélos abandonnés. Les services de la ville récupèrent environ 7.300 vélos abandonnés dans les rues chaque année, qu’il faut alors jeter. Environ 800 de ces véhicules sont en bon état, et nous avons l’intention de les mettre en location gratuite, avec des parcs dédiés dans les zones résidentielles et aux entrées de métro.

Vélos versus voitures

Ces deux aspects phare de la nouvelle phase de promotion du vélo font partie d’un package plus large. Ainsi, les problèmes décelés sur le réseau de pistes cyclables vont être gérés. Les premiers utilisateurs se plaignent d’une propension forte des automobilistes à se garer en travers des couloirs à vélo. La mairie va y remédier avec une plus grande fermeté de la part de la police envers ces comportements. Les pistes à certains carrefours passeront par le trottoir, permettant aux cyclistes de moins attendre aux feux. Enfin, la mairie discute avec la police municipale de la possibilité de ralentir les vitesses maximales autorisées pour les voitures dans les rues équipées de pistes réservées aux vélos. La preuve que Séoul prend son engagement d’améliorer son environnement urbain très au sérieux. Espérons que les résultats arriveront vite, et inspireront beaucoup d’autres municipalités asiatiques !

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires