Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Nouvelle réglementation pour les centrales nucléaires

Espagne / / Europe

Le parlement vient d’approuver une motion modifiant les normes en vigueur en matière de sécurité nucléaire, de manière à se conformer aux recommandations de l’UE. Cette mesure pourrait conduire à une fermeture rapide de la centrale de Garoña, arrivée en fin de vie.

La construction de centrales nucléaires est remise en cause par l'accident de Fukushima. © Tyk (Wikimédia Commons)

Sécurité renforcée

Approuvée par 183 voix pour et 155 abstentions, la mesure proposée par le groupe socialiste à l’assemblée oblige le gouvernement à modifier la règlementation concernant le fonctionnement des centrales nucléaires espagnoles.

Il s’agit entre autres de mener à bien les tests de résistances qui ont été établis au niveau communautaire. Le texte indique que ces derniers « devront prendre en compte les raisons techniques qui ont provoqué la situation de crise au Japon dans les centrales nucléaires et en Espagne ». La motion exige également que les actions décidées par le gouvernement visant à fermer la centrale de Santa María de Garoña soient mises en œuvre, celle-ci étant arrivée au terme de son cycle de vie.

Divergences politiques

L’initiative prévoit que le Conseil de sécurité nucléaire examine toutes les centrales nucléaires espagnoles avant le 31 décembre 2011, afin de garantir que les installations peuvent fonctionner sans générer de risque pour la population ou pour l’environnement durant toute leur vie utile. Pour cela, les situations exceptionnelles telles que tremblements de terre, inondations, accidents et actes terroristes devront être prises en compte.

En 2010, l’énergie atomique a pesé à hauteur de 20,2% sur le total de l’électricité produite en Espagne. Au cours du débat, le porte-parole du Groupe Populaire, Alvaro Nadal, et celui du CIU, Jordi Jané, ont tous deux manifesté leur désaccord concernant la fermeture de la centrale de Garoña. Ils dénoncent une décision politique et non technique, le Conseil de sécurité nucléaire ayant estimé que la centrale pouvait continuer à fonctionner sans problème.

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires