Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

La BAFD accorde 25 millions d’euros au plus grand projet d’éthanol de canne à sucre d’Afrique

/ Afrique

Le comité directeur de la Banque africaine de développement (BAfD) a approuvé cette semaine un prêt de 25 millions d’euros afin de financer le projet Addax Bioenergy Sierra Leone (ABSL).

Le bio-éthanol au sucre de canne pourrait stimuler la croissance au Sierra Leone. © John Atherton (Wikimédia Commons)

Sucre de canne et fruits de la croissance

Ce projet vise à développer une plantation de cannes à sucre d’environ 10.000 hectares. Il vise aussi à construire un complexe de bioénergie comprenant une usine de broyage de la canne à sucre, une distillerie d’éthanol et une centrale énergétique de cogénération de biomasse de 32 Mégawatts. Il est prévu qu’environ 960.000 tonnes de cannes à sucre produiront 83 millions de litres d’éthanol anhydre par an pour l’export et peut-être pour une consommation domestique. Elles génèreront aussi 165 Gigawatts-heure (GWh) d’électricité dont environ les deux-tiers seront destinés au Sierra Leone.

Pour améliorer la sécurité alimentaire et les moyens d’existence dans la région, des programmes pour le développement et la formation de fermiers seront financés par la FAO et l’Institut international d’Agriculture Tropicale. On prévoit aussi de meilleures conditions de vie pour les communautés grâce à la création d’emplois, l’augmentation des revenus des ménages, la stimulation de la croissance locale, y compris les micro-entreprises, en fournissant une électricité qui manque cruellement, en stimulant la productivité agricole, et en permettant un meilleur accès de la population locale aux marchés, aux services sociaux et aux formations.

Le bio-carburant roule-t-il pour l’environnement ?

ABSL a tenu à s’assurer qu’il respecte bien les politiques environnementales et sociales de la BAfD,  les standards  de performance de la Corporation internationale de la finance, ceux de l’UE sur la durabilité bioénergétique environnementale, et ceux des tables rondes sur les carburants végétaux. ABSL devrait, de plus, réduire les émissions de carbone d’environ 200.000 tonnes par an et mettre en place des corridors écologiques et des zones- tampons.

Ce projet représente à ce jour le plus grand projet privé dans l’agriculture du Sierra Leone. Il symbolisera un investissement réussi dans le pays. Au niveau de l’Afrique, ce sera le premier projet d’éthanol de canne à sucre d’une telle envergure. Il devrait catalyser plus d’investissements durables vers ce secteur, et dans l’agrobusiness en général, pour le reste du continent. En collaboration avec d’autres partenaires financiers, la Banque continuera à veiller au respect des meilleures pratiques internationales dans le domaine de la sécurité alimentaire.

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires