Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Le club des chasseurs de tempête

Espagne / / Europe

Moins fréquentes qu’aux États-Unis, les tornades balaient parfois le sol espagnol, où quelques passionnés s’efforcent de leur tirer le portrait. Autoproclamés chasseurs de tempêtes, ces amateurs de clichés sensationnels ont créé une association au sein de laquelle ils partagent leurs techniques et leur expériences.

La chasse aux phénomènes extrêmes

Grêle, pluie, éclairs… les phénomènes météorologiques extrêmes, tels que la tornade de Málaga d’il y a deux ans, sont traqués sans relâche par les membres de l’Association des chasseurs de tempête et des aficionados de la météorologie (Acamet), basée dans la ville de Ronda, à Málaga.

Son président, Francisco José Martin, explique que les plus mordus d’entre eux prévoient même un voyage aux États-Unis, dont l’unique but sera d’observer les tornades qui balaient régulièrement l’Oklahoma, l’Alabama et le Nebraska. Là-bas, cette activité a déjà donné naissance à de nombreux tour-opérateurs spécialisés dans les ouragans.

Les membres de l’Acamet savent toutefois se contenter de leurs propres tempêtes, moins spectaculaires, mais tout aussi fascinantes. Ils signalent que les Pyrénées et la région de Castille-La Mancha constituent des zones idéales où filmer et photographier de magnifiques orages.

Des jeunes gens dans le vent

L’Acamet compte pour l’instant une quarantaine de membres, pour la plupart des jeunes de 20 à 30 ans, étudiant ou ayant étudié les sciences et la nature. Les sites météorologiques spécialisés d’organismes tels que NOGAPS (États-Unis), DWD (Allemagne) et JMA (Japon), les aident à parfaire leurs connaissances dans ce domaine. Leurs “trophées de chasse” sont exhibés sur un forum consacré à la météorologie, la nature et la randonnée, créé il y a maintenant six ans.

Le chasseur d’orages Mike Hollingshead et son site Extrem Instability sont une véritable référence pour les passionnés de l’Acamet. Ils ont certainement inspiré la création du site espagnol tiemposevero, quartier général des Commandos chasseurs de tempêtes (les KOKA : KOmandos KAzatormenta).

Ils y expliquent ainsi leur fascination pour les caprices météorologiques :

Observer le ciel, souhaiter qu’un orage arrive, ouvrir une fenêtre pour laisser entrer la pluie et le vent malgré les réprimandes maternelles, se lever à l’aube pour voir si la neige est enfin tombée… ce sont toutes ces choses et d’autres qui nous unissent.

Site des chasseurs de tempêtes : cazatormentas.net.

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires