Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Les 10 faits majeurs en matière d’environnement

Brésil / / Amérique du sud

Présenté comme une des grandes économies émergentes, le Brésil est déjà une puissance environnementale sur la scène internationale. Malgré des attaques répétées notamment contre son agriculture, le pays se distingue. Voici 10 grands faits environnementaux qui illustrent la position exceptionnelle du Brésil.

Au Brésil, la déforestation de l'Amazonie marque le pas, et la protection des espaces naturels s'est considérablement améliorée. © Phil P. Harris

1 – Le Brésil possède le plus grand territoire protégé du monde

2,4 millions de km2, soit 28% du territoire. Il devance la Chine, avec 1,6 millions de km2, soit 17% du territoire. La moyenne mondiale se situant à 12,2% du territoire selon l’IUCN (International Union for Conservation of Nature).

Dans la plupart des pays – surtout les industrialisés – les Parcs Nationaux tolèrent l’agriculture, l’élevage, les villages, le tourisme, etc. Au Brésil, les Unités de Conservation et de Protection Intégrale (443.000 km2), dans l’immense majorité, n’admettent même pas les visiteurs. L’ONU considère le pays comme leader en matière de zones protégées: sur plus 700.000 km2 d’aires protégées créées ces 7 dernières années dans le monde, 75% l’ont été au Brésil! 54% de la forêt amazonienne est déjà classée en zone protégée.

2 – Le Brésil est un des pays qui a le plus conservé ses forêts

L’ Europe hors Russie détenait plus de 7% des forêts de la planète, mais aujourd’hui c’est à peine 0,1%. L’Afrique est passée de 11% à 3,4%. L’Asie de 23,6% à 5,5%. Au contraire, l’Amérique du Sud, est passée de 18,2% à 41,4% des forêts de la planète, en grande partie grâce à la préservation faite au Brésil, qui détenait 9,8% des forêts mondiales et en est aujourd’hui à 28,3%!

Si les tendances de déforestation se poursuivent, le Brésil – qui est un des pays qui détruit le moins ses forêts – pourrait bientôt détenir 50% des forêts de la planète.

3 – Le Brésil est le seul pays exigeant de ses agriculteurs la préservation d’un minimum de 20% de forêt native sur leurs propriétés.

En 2006, les agriculteurs abritaient dans leurs propriétés 858.000 km2 de forêts (10% du territoire national), dont 500.000 km2 au titre de Réserve Légale. Pour respecter la nouvelle loi, ce chiffre devra monter à 60% du territoire national, un cas unique dans le monde.

4 – Le Brésil est leader dans l’utilisation d’énergies renouvelables

Le pays possède en effet une des matrices énergétiques les plus propres du monde. 47,3% de l’énergie brésilienne provient de sources renouvelables (canne à sucre, hydroélectricité, bois, charbon et autres) alors que la moyenne mondiale se situe à 18,6%, et à peine 7,2% pour les pays de l’OCDE.

5 – L’agriculture produit presque un tiers de l’énergie du Brésil

Soit 68,3 millions de tonnes équivalent pétrole (ou TEP). La canne à sucre (pour l’éthanol en grande partie) garantie 18,3% de l’énergie du Brésil et a dépassé depuis longtemps la contribution des centrales hydroélectriques (15,2%).

L’agriculture consomme à peine 4,5% de l’énergie fossile pour produire toute cette agro-énergie.

6 – Le Brésil contribue peu à l’effet de serre par émission de CO2

Le monde a émis 31,5 milliards de tonnes de CO2 d’origine fossile en 2008. La Chine a représenté 21% des émissions, les USA 19%, la Russie 5,5%, L’Inde 4,8% et le Japon 3,9%. Ces 5 pays totalisent 53,4% des émissions. Le Brésil, avec 428 millions de tonnes, est en 17ème position, avec 1,4%.

7 – Le taux d’émission de CO2 /an/habitant est un des plus faibles au monde

L’Australie et les USA sont les leaders avec 20,3 et 19,9 tonnes de CO2 par an par habitant ! Chaque brésilien émet 2,1 tonnes de CO2 par an, soit dix fois moins qu’un australien, quatre fois moins que les européens et moitié moins que la moyenne mondiale. Ils occupent la 86ème position mondiale.

8 – Le Brésil est leader mondial de l’économie de faible carbone

Le quotient entre le total de CO2 émis et le PIB mesure l’efficacité énergétique et environnementale des économies nationales.

Les champions des émissions de CO2 nécessaires pour générer de la richesse, soit les moins efficaces, sont la Corée du Sud (1,45), l’Afrique du Sud (1,38), Cuba (1,34) et l’Ukraine (1,2). Le Brésil, avec un quotient de 0,24, occupe la 104ème position mondiale.

9 – Le Brésil a réduit de 80% la déforestation de l’Amazonie

Le pays enregistre les plus bas taux de déforestation jamais atteints et pourrait atteindre dès 2016 l’objectif fixé pour 2020, avec 3.500 km2 de déforestation annuelle.

10 – Le Brésil est un champion du recyclage d’aluminium et de papier

Le Brésil recycle 96,5% des cannettes d’aluminium commercialisées sur le marché interne. En 2009, le Brésil était le 9ème producteur mondial de papier et près de 50% du papier consommé est recyclé.

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires