Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Les entreprises soutiennent leurs cyclistes

Canada / / Amérique du nord

Devant la détermination des employés à ne pas utiliser leur voiture même en plein hiver, les entreprises canadiennes ont développé des arrangements pour ajouter le confort à la bonne action environnementale.

Le Canada est un pays où le vélo est roi, comme ici à Montréal. © RedAndr (Wikimédia Commons)

Comment pédaler sans être négligé

Stantec Inc, une entreprise d’ingénierie reconnue comme l’un des employeurs les plus verts du Canada, aide ses employés à rendre les trajets à vélo plus confortables. Il y a 4 ans, M. Bravender, l’un des cyclistes les plus actifs dans la compagnie, s’est vu confier le budget nécessaire à la mise en place de l’équipement (douches, garage à vélos, etc) pour que les employés n’aient ni problème ni excuse pour ne pas laisser la voiture à la maison.

Même la question de la tenue formelle non chiffonnée au bureau a été résolue : pour ne plus à avoir à conduire de temps en temps au bureau et déposer un lot de costumes d’avance, M. Bravender a créé un partenariat avec un pressing écolo, qui dépose les costumes nettoyés directement au bureau pour tous les cyclistes.

Le vélo, bon pour l’entreprise comme pour l’environnement

La coordinatrice du développement durable à Stantec, Laura Franceschini, confirme que les employés qui ne vont pas en voiture au travail sont plus disponibles et plus concentrés, car moins stressés. A cela bien sûr s’ajoutent les avantages pour la santé et l’environnement.

L’initiative de Stantec a commencé à petite échelle en 2007 avec une journée “trajet à vélo”, mais depuis, le phénomène a pris de l’ampleur. En juin, 100 des 160 bureaux de la compagnie participent d’une manière ou d’une autre au transport propre (vélo, marche, transport en commun ou co-voiturage). A Edmonton, ils ont dû augmenter la capacité du garage à vélo de 4 à 80 places. Les employés bénéficient aussi de réduction sur les transports en commun (réduction possible grâce au partage des frais entre Stantec et la mairie).

Le vélo prend ses aises

A Toronto, on peut aussi se procurer la carte des garages à vélos et leur descriptif (couverts, sécurisés, etc) ou des douches, ainsi que leur accessibilité. Pour plus de sécurité, certaines entreprises offrent des ateliers de formation sur les itinéraires conseillés et sur la façon de changer un pneu.

Le problème principal reste le danger sur la route, les conducteurs de voitures n’étant pas très attentifs, mais cela ne suffit pas à décourager les cyclistes canadiens. Ces employés sont une inspiration pour tous, préférant le vélo à la voiture été comme hiver, même avec des températures en dessous de -20 degrés.

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires