Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Le premier aéroport écologique au monde verra le jour aux Galápagos

Equateur / / Amérique du sud

C’est l’entreprise argentine Corporación América qui se chargera de construire le nouveau terminal, sur l’île de Baltra. De la conception à l’exploitation, tout a été prévu pour minimiser l’impact environnemental du nouvel aéroport et préserver les richesses naturelles de l’archipel.

Les îles Galapagos, sanctuaire de biodiversité, pourront être visitées dans de meilleurs conditions environnementales. © Michaël Lejeune

Un sanctuaire de l’environnement

Classées depuis 1978 au Patrimoine mondial de l’humanité par l’UNESCO en raison de leur incroyable biodiversité terrestre et marine, les îles Galápagos auraient inspiré à Darwin sa théorie de l’évolution. Elles constituent l’une des attractions majeures de l’Équateur et sont visitées chaque année par des milliers de touristes.

Décidé à réduire l’empreinte écologique humaine au sein de cet environnement fragile, le gouvernement équatorien s’apprête à rénover l’aéroport existant en faisant appel à une société argentine spécialisée dans les infrastructures aéronautiques et portuaires.

L’aéroport le plus sobre du monde

Pour réduire les dépenses énergétiques, le nouveau terminal utilisera des systèmes de ventilation et d’illumination naturels. Il est d’ailleurs prévu que l’aéroport ne fonctionne que de jour. Des panneaux solaires photovoltaïques devraient fournir jusqu’à 25% de la demande énergétique du bâtiment et 12% de la demande totale de l’aéroport.

L’investissement prévu se monte à 24 millions de dollars et permettra de construire au cours des trois prochaines années un nouveau terminal et un nouveau tarmac, tandis que la piste existante sera rénovée. L’objectif final est de réduire de 70% la consommation énergétique par rapport à celle des infrastructures existantes.

Objectif médaille d’or de l’environnement

L’entreprise argentine espère ainsi décrocher le niveau Or de la certification LEEDS (Leadership in Energy and Environmental Design), attribuée par le Green Building Council. À l’heure actuelle, aucun aéroport au monde n’a été construit selon ces normes, qui constituent une référence en matière de construction durable au niveau international.

Le président Rafael Correa, qui s’est engagé à promouvoir le développement durable de l’archipel, a annoncé son intention de faire des Galápagos la première province équatorienne totalement écologique :

Non seulement cela sera bénéfique pour le tourisme, mais nous allons aussi poser un jalon dans l’histoire mondiale, qui servira d’exemple afin que d’autres territoires suivent le chemin des Galápagos.

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires