Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

La mort suspecte des phoques alerte les écologistes

Kazakhstan / / Europe

Les phoques de la Mer Caspienne, espèce unique au monde, sont frappés d’un mal mystérieux. Officiellement, ils sont victimes d’une épidémie virale. Mais les écologistes y voient surtout l’effet des pompages pétroliers off-shore.

Le phoque de la mer Caspienne est menacé par la surpêche et la pollution des pompages offshore. (Wikimédia Commons)

Décès suspect de phoques : les écologistes kazakhs mènent l’enquête

Une quinzaine de cadavres de phoques ont été retrouvés flottants début mai sur la rive kazakhe de la Mer Caspienne, selon les services de Radio Free Europe (RFE).

Erik Utebaliev, un habitant de la région, a ainsi trouvé 10 à 12 phoques morts d’âge divers, des bébés comme des adultes, et trois autres le 8 mai dernier.

Kirill Osin, directeur de l’ONG “Eko Mangystan” a confié à RFE qu’il prévoyait avec d’autres enquêteurs d’observer les phoques et de récolter des échantillons de peaux sur les cadavres afin de les analyser et de tenter de comprendre comment ils avaient pu être empoisonnés. Pour le moment, l’ONG ne peut que travailler à partir de photos et il est difficile de tirer une quelconque conclusion.

Osin a également rappelé que les autorités locales avaient attribué un nombre inquiétant de décès de phoques il y a deux ans à un virus et à des conditions climatiques peu clémentes. Il a rejeté dans le cas présent cette hypothèse, notant que les cadavres ont été retrouvés uniquement dans le voisinage de grandes exploitations pétrolières offshore. Les officiels de la région de Mangystan n’ont pas souhaité commenter.

La population de phoques décimée

Les premiers décès massif de phoques dans la région de Mangystan ont commencé en 2000. Plus de 330 phoques sont morts en 2006, selon un virus. En 2007, le nombre de décès s’est élevé à 1.000 puis est retombé à 350 en 2009.

En mars 2010, la vice-ministre de l’environnement Eldana Sadbakazanova a déclaré aux journalistes que 8.000 phoques vivaient dans les eaux kazakhes de la Mer Caspienne, mais que leur nombre diminuait régulièrement à cause d’une pêche intensive qui priverait les phoques de leur principale source de nourriture.

La population de phoques de la Mer Caspienne est actuellement estimée à 100.000 phoques environ, moins de 10% du nombre total il y a un siècle. Le phoque de la Caspienne est une espèce bien à part qui ne se retrouve nulle part ailleurs dans le monde.

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires