Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Les énergies propres génèrent une économie de 129 millions de dollars

Chili / / Amérique du sud

Produire de l’électricité à partir de sources d’énergies renouvelables revient-il plus cher? “Pas du tout!”, répondent les spécialistes chiliens, qui expliquent qu’elles permettent au contraire de réduire et de stabiliser les coûts des centrales classiques.

Les énergies renouvelables permettent d'alléger la facture d'électricité à tout le Chili. De quoi l'encourager à atteindre l'objectif des 20% d'énergie renouvelable en 2020. © Gonnzalo2010. (Wikimédia Commons)

 

 

Les énergies vertes allègent le poids des énergies classiques

Au cours de l’année 2010, l’utilisation d’énergies renouvelables non conventionnelles aurait permis au SIC (Système Interconnecté Central, le principal producteur d’électricité chilien) de réduire ses coûts opérationnels de 3,33%, soit près de 129 millions de dollars. Les énergies propres n’ont représenté que 3,10% de la production totale annuelle, mais elles sont souvent venues délester des centrales thermiques peu rentables.

C’est ce que révèle une enquête baptisée Impact des énergies renouvelables dans le fonctionnement du système, réalisée à la demande de l’Association Chilienne des Énergies Renouvelables (Acera).

Diminutions des coûts à la marge

Pour Alfredo Solar, président de l’association, ces résultats démontrent clairement que la production à partir d’énergies propres n’est pas systématiquement plus chère :

Une pénétration moyenne de 150 mégawatts d’énergie renouvelable a provoqué le déplacement de centrales thermiques inefficaces, ce qui s’est traduit par une diminution des coûts marginaux de l’énergie.

Il ajoute qu’il aurait suffit que la production d’énergies renouvelables atteigne 5% pour réaliser une économie de 163 millions de dollars. Le spécialiste encourage le gouvernement à légiférer en faveur des énergies propres, afin que celles-ci puissent produire 4.000 mégawatts en 2020.

Quid de l’avenir ?

Il insiste aussi sur la nécessité de favoriser l’émergence de nouveaux acteurs dans ce domaine, et rappelle qu’il existe 2.000 mégawatts de projets de ce type pour lesquels la construction n’a pas encore commencé.

Tout comme l’Europe, le Chili a pourtant prévu de produire 20% de son énergie à partir d’énergies renouvelables en 2020, un changement important de sa matrice énergétique qui ne sera possible que si les grandes entreprises de la filière s’engagent résolument sur la voie des énergies vertes.

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires