Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Les chercheurs planchent sur les batteries du futur

Chili / / Amérique du sud

La course à l’autonomie pour la voiture électrique passe par la fabrication de batteries toujours plus performantes, au temps de charge le plus court possible. Important producteur mondial de lithium, le Chili espère développer ses propres technologies et ne pas se contenter d’exporter ses matières premières sans les transformer.

Le Chili, pays producteur de lithium grâce à ses salars (ici Atacama), compte développer une nouvelle batterie. © Pierre Fleutot

Une nouvelle batterie lithium-nickel?

Les batteries au lithium sont actuellement celles qui offrent les meilleures tensions, ce qui les rend légères et adaptées aux appareils de petite taille comme les téléphones portables, les ordinateurs, les lecteurs MP3 et les calculatrices, qui nécessitent des sources d’énergie de volume réduit

, explique Juan Luis Gautier, chercheur à la Faculté de chimie et de biologie de l’Université de Santiago-du-Chili.

À travers un projet de recherche intitulé Batterie au lithium : nouvelles électrodes nanostructurées à base de nickel, le scientifique espère mettre au point des batteries de plus grande capacité, plus rapides à recharger, en employant d’autres matériaux comme le nickel.

Les limites des moteurs thermiques et des batteries

Juan Luis Gautier ne doute pas un instant que le moteur thermique soit appelé à disparaître rapidement, mais il pointe du doigt les limites actuelles des voitures électriques. Car pour l’instant, l’autonomie maximale conférée à ce type de véhicule par les batteries au lithium est de l’ordre de 140 à 150 km seulement pour les batteries lithium-ion. Leur prix, en revanche, reste prohibitif puisqu’une batterie coûte environ 20.000 dollars, à peu près autant qu’une voiture neuve.

Le futur commercial des véhicules électriques est donc étroitement lié à l’amélioration de ces technologies. C’est pourquoi le scientifique chilien s’efforce de concevoir de nouveaux matériaux pour la fabrication des électrodes, à partir de nanoparticules de nickel.

La batterie doit se recharger plus vite

Son objectif est à la fois d’améliorer la capacité des batteries, mais surtout de raccourcir sensiblement leur temps de charge.

L’utilisateur doit pouvoir arriver chez lui en voiture et la brancher sur le réseau domestique, afin qu’elle soit chargée le jour suivant quand il se lève

, estime Juan Luis Gautier.

Ces recherches peuvent s’avérer décisives pour le développement industriel de la région, puisqu’à l’heure actuelle, les déserts salés du Chili, de Bolivie et d’Argentine constituent les réserves de lithium les plus importantes au monde.

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires