Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Tourisme durable certifié à Oaxaca

Mexique / / Amérique du nord

La communauté touristique de Huatulco est la première au monde à recevoir la distinction “Or” décernée par l’organisme de certification australien EarthCheck, grâce à la mise en place de diverses stratégies de préservation de l’environnement et des ressources.

Gustavo Ramos Fumagalli, ambassadeur de EarthCheck, a remis le titre d'or à Huatulco en présence d'Adriana Perez Quesnel, directrice du FONATUR. © Chantal Dunbar (EarthCheck)

Huatalco, première destination du tourisme durable mexicain

Réputée pour la beauté de ses plages, la côte pacifique mexicaine est depuis longtemps déjà une destination très prisée du tourisme international, notamment grâce à des stations balnéaires comme la célèbre Acapulco.

Dans l’état d’Oaxaca, on préfère en revanche miser sur un développement touristique plus respectueux de la nature et des communautés locales. Grâce à l’appui du Fonds national de développement touristique mexicain (FONATUR), le petit port de Huatulco s’est transformé au fil des ans en une station balnéaire très appréciée des touristes, sans pour autant sacrifier son patrimoine environnemental.

Succès de l’investissement

Selon EarthCheck, Huatulco a réussi au cours des dernières années à améliorer la conservation de l’habitat de 52%, à diminuer sa consommation d’énergie de 64,3%,  sa consommation d’eau de 17% et la production d’ordures ménagères de 9,1%.

Par ailleurs, 95% de l’eau utilisée par la communauté est recyclée ou provient de l’eau de pluie, tandis que 23% de l’énergie de la région est produite grâce à des sources renouvelables.

Ces bons résultats sont le fruit d’une coopération réussie entre secteur public et secteur privé : le FONATUR a destiné plus de 1.691 millions de pesos (100 millions d’euros) au développement des infrastructures de Huatulco au cours des trois dernières années, et 1.600 personnes ont été formées au tourisme durable. L’État a su convaincre les investisseurs de la rentabilité à court et à long terme de cette initiative, et le secteur hôtelier a consenti des efforts importants pour réduire l’impact environnemental de ses activités.

Les touristes au rendez-vous

En 2010, Huatulco a accueilli plus de 350.000 visiteurs, qui y ont dépensé quelques 117 millions de dollars. Avec la certification EarthCheck, les professionnels s’attendent à une augmentation de 30% de la fréquentation.

Les villes de Kaikoura, en Nouvelle-Zélande, et de Bali, en Indonésie, ont elles aussi commencé le processus de certification, qui nécessite de mettre en œuvre des pratiques touristiques respectueuses de l’environnement pendant cinq années consécutives, mais Huatulco reste à ce jour la seule destination au monde à avoir reçu la prestigieuse distinction.

La prochaine étape pour cette station balnéaire mexicaine consistera à obtenir une nouvelle certification, la Carbon Free Zone, qui récompense la réduction des émissions de CO2.

resources.earthcheck.org

diarioaxaca.com

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires