Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Comment gérer et utiliser efficacement l’eau?

Mongolie / / Asie

La Mongolie manque cruellement d’eau. Heureusement, une équipe de recherche interdisciplinaire menée par M.A.D. Mongolia (groupe d’investissement en développement durable) démontre comment une ressource vitale peut être efficacement gérée. Un logiciel spécialement conçu permet de détecter les points faibles du réseau d’approvisionnement.

Pays déjà aride, la Mongolie est confrontée à une irrégularité des pluies. Une meilleure gestion de l'eau s'impose. © Aleksandr Frolov

Le climat mongol, premier problème de la distribution de l’eau

Apporter de l’eau propre à la population mongole est un vrai défi. Un million d’habitants vivent concentrés dans la capitale Oulan-Bator, alors que deux millions, essentiellement des nomades, vivent dans le reste de cet immense pays de 1,5 millions de km2. Construire des canalisations à l’épreuve du gel sur une telle surface est déjà un exploit. Aussi, les habitants utilisent beaucoup l’eau des rivières ou de puits qu’ils creusent eux-mêmes. Mais ces moyens traditionnels atteignent leurs limites. Au cours des décennies précédentes, les pluies d’été qui renouvellent les ressources sont devenues irrégulières. Elles ont été remplacées par de violents orages dont les pluies torrentielles ruissellent sans pénétrer le sol. Dans le même temps, la demande d’eau a augmenté avec l’accroissement de la population.

Assurer l’approvisionnement en eau devient de plus en plus difficile. Pour créer un approvisionnement efficace sur le long terme, vous devez prendre en compte de multiples facteurs et comprendre comment ils s’influencent mutuellement

, explique le Dr. Buren Scharaw, du Centre d’Application de Systèmes Technologiques de Fraunhofer. Son but: améliorer la gestion de l’eau potable dans toutes les régions du globe.

La gestion informatique, une solution ?

La solution pourrait être un logiciel appelé HydroDyn :

Notre solution de gestion de l’eau HydroDyn permet pour la première fois de visualiser la qualité aussi bien que la quantité des ressources d’eau et ainsi de concevoir leur futur développement

, explique le scientifique. Il y a de nombreuses améliorations à apporter au réseau d’eau. Les pompes à eau consomment trop d’énergie, les canalisations ont besoin d’être réparées et près de la moitié de l’eau est perdue à cause de fuites. De nombreuses yourtes ont leurs propres puits mais l’eau est souvent contaminée par les bactéries des latrines. Que peut-on faire ?

Ayant collecté les données et produit des modèles, nous préparons maintenant des propositions sensées en termes d’économie et d’écologie.

Réduire les pertes, une solution efficace

Son équipe a développé un programme pour déterminer comment les ressources d’eau peuvent être assurées durablement en utilisant moins d’énergie. Pour réduire les pertes dans le réseau de distribution, les chercheurs de Fraunhofer ont aussi créé un système de mesure pour détecter les fuites. Ainsi de petits capteurs détectent toute baisse de pression dans les canalisations. Ils permettent aussi de localiser les fuites avec une assez grande précision. Pour réduire la contamination des réserves d’eau et augmenter l’efficacité du système d’égouts, les scientifiques construisent maintenant une station d’épuration de test qui contient des micro-organismes en forte concentration. Sans pertes d’eau ni gaspillage, la Mongolie pourrait faire face au manque d’eau. Une solution qui sans doute s’appliquera ailleurs, car le problème est mondial (voir le dossier sur la rareté de l’eau).

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires