Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Le “tsunami au ralenti” est en marche

Australie / / Océanie

La majorité de la population australienne vit sur le littoral et voit le terrain disparaître petit à petit. La montée des océans n’est que d’1,8mm par an mais représente une menace très sérieuse pour toutes les grandes villes d’Australie.

De nombreuses villes sont menacées par l'érosion des côtes et la montée des eaux, à commencer par Sydney. © Diliff (Wikimédia Commons)

Les côtes australiennes boivent la tasse

Les Australiens vont bientôt avoir l’impression de vivre sur un morceau de sucre. Leur littoral, essentiellement fait de sable et de sédiments, s’effrite inexorablement. Certaines zones se sont déjà dissoutes entièrement.

Les conseils municipaux commencent à restreindre le développement immobilier mais ce n’est que le début du problème. En dehors du littoral, l’Australie s’est construite essentiellement dans les vallées et les estuaires, à proximité des nappes phréatiques. Une montée significative des océans affectera à la fois les nappes phréatiques et les rivières. C’est un fait, l’eau trouve toujours l’espace dont elle a besoin!

Sydney est la ville la plus menacée, faite de tunnels et de zones très peu élevées, exactement comme les îles du Pacifique dont la disparition est quasi-certaine (des vagues géantes ont déjà balayé des villages entiers).

La menace rampante

35.000 kilomètres de route sont en zone à risque. 140.000 foyers en danger ont déjà été dénombrés dans 2 états australiens (valeur totale : 72 milliards de dollars). L’habitude ancienne de construire autant que possible sur du plat explique ces chiffres alarmants. Les infrastructures ont été améliorées mais les conditions géographiques ont empiré et le climat est sûr de gagner ! Les trois océans qui entourent l’Australie ont entamé leur “tusnami au ralenti”.

Le coût de la relocalisation est estimé à au moins plusieurs centaines de milliards de dollars. Le magazine LIFE propose une représentation des effets d’une montée de 200 mètres sur l’Australie (voir les images). Ce gigantesque pays deviendra-t-il un jour un simple archipel ?

La mer monte et descend. Elle descendait depuis des millions d’années, mais il semble que la roue ait bel et bien tourné.

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires