Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Samsung reconnu coupable pour les leucémies d’anciens ouvriers

Corée du Sud / / Asie

C’est un verdict mixte qu’a rendu le tribunal. Les cas de deux employés décédés d’une leucémie a été reconnu comme un ‘accident industriel’. Mais trois autres cas n’ont pas été considérés comme en relation avec les conditions de travail pourtant très vétustes à l’époque des faits…

Hwang Yu-mi et Lee Suk-yeong avaient respectivement 23 ans et 30 ans quand une leucémie les a emportés. Ils travaillaient sur la même ligne d’une même usine de Samsung Electronics. Leurs familles, accompagnées dans leur démarche de trois collègues qui luttent encore contre la maladie, ont fait appel d’une décision judiciaire de ne pas imposer à Samsung de les compenser. Finalement, la 14ème division du tribunal administratif de Séoul leur a donné raison.

Ces ouvriers travaillaient tous sur la ligne 3 de l’usine de semi-conducteurs de Giheung (40 km au sud de Séoul). Ils étaient notamment impliqués dans l’étape du ‘lavage’ des semi-conducteurs, réalisée dans des bains de benzène où les pièces étaient plongées à la main. Autre facteur cancérigène potentiel, le procédé de rayonnements ionisants qui était réalisé à moins de 80 mètres du poste de travail des personnes touchées.

Dans son verdict, la cour reconnaît donc ces cas comme des accidents industriels :

La cour estime qu’il y a un lien de cause à effet substantiel entre les cas de leucémies et l’activité professionnelle des plaignants

Cependant, il ne s’agit pas d’une victoire complète pour les défenseurs des travailleurs. En effet, le tribunal a considéré que les 3 autres cas similaires qui lui étaient soumis n’apportaient pas de preuves suffisantes pour déterminer un lien direct entre profession et maladie.

De quoi fortement décevoir Lee Jong-ran, avocat des 5 plaignants :

Trois de mes clients ont perdu alors que les faits étaient tellement proches. Le nombre même de maladies similaires contractées par des ouvriers de la même ligne d’une même usine parle pour lui-même. Je me demande ce qu’il faut de plus au tribunal pour reconnaître la vérité…

Pendant ce temps là, Samsung prépare sa stratégie de relations publiques. Le groupe a promis de publier les résultats d’une enquête ‘indépendante’ réalisée par une « institution étrangère reconnue » sur les conditions de travail dans ses usines de semi-conducteurs…

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires