Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Les rues de São Paulo s’éclairent à la LED

Brésil / / Amérique du sud

Ces deux derniers mois, plusieurs rues, places et tunnels de la capitale Paulista ont opté pour l’éclairage à la diode électroluminescente. Cette nouvelle technologie testée depuis déjà 2 ans au Brésil mais qui commence à voir son implantation se concrétiser seulement aujourd’hui.

En mai 2011 ce fut au tour d’Ibirapuera, grand parc symbolique en plein cœur de la ville, de passer à la LED. Ce qui représente plus de 200 points d’éclairage haut de gamme. Un investissement de 4 millions R$ (1,75 M Euros) pour une économie de 20% sur la note d’électricité !

Pour Paulo Strazzi , directeur du Département d’Eclairage Public de la ville (Ilume), “la technologie est en franche expansion, on va vers plus de qualité et d’économies”. Il précise que les premiers endroits équipés sont ceux qui sont animés la nuit. “La LED arrive à mieux reproduire les couleurs, définir les contours et offre plus de sécurité”, affirme-t-il.

Quand les ampoules à vapeur de sodium durent 4 ans maximum, les diodes électroluminescentes sont, elles, prévues pour scintiller en moyenne 11 ans. Dans les premières rues équipées et suivies par la marque Osram, l’économie serait supérieure à 30%.

Une technologie toujours peu abordable

São Paulo possède 510.000 points d’éclairage public. L’objectif est de remplacer les 260.000 ampoules à vapeur de mercure encore existantes (une technologie de plus de 40 ans !) par des ampoules à vapeur de sodium puis par de la LED.

Mais le seul défaut de la LED se résumerait encore à son prix, comme l’indique Paulo Strazzi : “en général 50% à 60% plus cher que l’illumination traditionnelle, parfois le double du prix dans certains cas”.  Fabiano Lima, dirigeant chez Philips, confirme :

Le produit LED RoadStar, lampadaire pour éclairage public, coute 2.000 R$ (900 Euros), soit le double de son équivalent fonctionnant à la vapeur métallique.

Cela ne freine pas pour autant l’avancée de la LED dans les rues brésiliennes, qui aurait atteint les 10% de part de marché. Chez Philips, les ventes de LED sont en hausse de 300% sur un an.

Les points touristiques importants du pays, comme le Christ Rédempteur, à Rio, le Théâtre Castro Alves, à Bahia, et la région de Pampulha, à Belo Horizonte, en bénéficient déjà.

POUR COMPRENDRE

Une ampoule qui peut durer jusqu’à 25 ans

Les diodes électroluminescentes  ne contiennent ni mercure, ni plomb, ni cadmium, qui sont autant de substances polluantes. De plus, elles peuvent être recyclées et ne demandent pas d’entretien particulier. L’économie peut atteindre 80% et la diode durer 25 fois plus longtemps qu’une ampoule incandescente et 5 fois plus que les fluorescentes.

L’éclairage public est responsable de 25% des émissions de CO2, ce qui fait de la LED une option moins agressive pour notre environnement.

“Les gens n’auront plus besoin de changer leurs ampoules”, ose même avancer José Fernando Mendes, directeur marketing de Philips au Brésil.

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires