Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

La baie d’Eilat souillée par deux nappes de pétrole

Israël / / Moyen orient

Pour une station balnéaire telle qu’Eilat, très appréciée des touristes, cela fait tâche… Une énorme tâche noire même. Deux fuites de pétrole en deux jours, le week-end du 24 juin dernier. De quoi remettre en cause la prévention de la pollution dans le pays, selon le député Dov Henin.

Vendredi 24 juin au matin, du mazout léger est découvert dans la zone balnéaire de Coral Beach, entre la marina Tur-Yam et la réserve de corail protégée. Un bateau turc battant pavillon panaméen pourrait en être la cause.

A quai dans le port d’Eilat, ce dernier a d’ailleurs été clairement identifié comme à l’origine de la fuite du lendemain matin, selon le ministère israélien pour la protection de l’environnement. Le bateau immobilisé se retrouve désormais sous investigation de la division marine et côtière du même ministère.

Réviser la loi pétrolière de 1952

Cependant, grâce aux efforts combinés des volontaires, des membres de la Direction de la nature et des parcs, et de ceux du Poste de prévention contre la pollution marine, la première fuite fut nettoyée dans l’après-midi. Environ cinq tonnes de mazout ont alors été collectées, avant de s’attaquer à la seconde nappe, au moins aussi importante en volume. Selon les experts, il faudra encore plusieurs semaines pour en venir à bout.

Le député du parti Hadash, Dov Henin, a profité de l’occasion pour promouvoir des amendements à la loi pétrolière de 1952, censés rendre plus efficace la lutte contre ce type d’incident. Le président de la commission de la Knesset sur l’Environnement et la santé a déclaré lors d’une audience publique à Nahariya samedi 25 juin :

Dans la situation actuelle, une catastrophe pétrolière en Israël n’est qu’une question de temps. Au cours des délibérations du sous-comité sur les dangers du pétrole dans le golfe d’Eilat, nous avons dressé un tableau alarmant de la négligence et de l’incapacité à faire face. Les forages pétroliers prévus dans la mer Méditerranée seront porteurs de nouveaux risques. Nous ne pourrions pas gérer un désastre tel que celui du Golfe du Mexique.

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires