Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Le monde étudie le modèle local de lutte contre la désertification

Chine / / Asie

Du 8 au 10 juillet, plus de 100 délégués venant de 50 pays se retrouvent en Mongolie intérieure. Aux portes du désert de Kubuqi, ils se réunissent pour comprendre comment la Chine lutte contre la désertification, un problème qui ne cesse de s’aggraver. Opération de communication chinoise ou vraies solutions originales ?

Le forum 2011 sur la lutte contre la désertification se tient en ce moment-même à Ordos, aux portes du désert de Kubuqi. Les délégués, parmi lesquels l’ancien premier ministre irlandais John Bruton et 40 ministres de 50 pays, ont pour objectif de rendre compte en direct des effets de la politique chinoise en la matière.

Le PDG de la société Elion – sponsor de l’évènement – Wang Wenbiao a exposé aux journalistes les contours de la réflexion. La désertification est une problématique internationale qui touche plus de 110 pays. Surtout, les espaces désertiques progressent de 50 à 70.000 kilomètres carrés chaque année.

Au total, 38 millions de kilomètres carrés sont considérés comme des déserts. Ce qui représente près d’un quart de la surface terrestre de la planète. Les pertes économiques liées à cette désertification sont estimées à 42 milliards de dollars par an.

Exploiter le désert

Le désert de Kubuqi, septième plus grand désert de chine, est aussi celui qui est le plus proche de Pékin. Il est en grande partie responsable des tempêtes de sable qui touchent régulièrement et avec toujours plus de violence les villes de Pékin et Tianjin. Mais grâce à une action énergétique alliant secteurs public et privé, la progression de ce désert a été ralentie.

La principale innovation chinoise a été de se servir des ressources du désert pour financer les plans de re-végétation. Soit d’investir dans l’extraction des minerais mais surtout dans les énergies renouvelables.  En 20 ans de travaux, Elion a ainsi pu reverdir 5.000 kilomètres carrés de désert tout en faisant des profits intéressants.

Si le forum veut être un succès, il faudra que les organisateurs donnent plus de détails aux délégués sur les actions concrètes réalisées pour arriver à ces résultats. Sinon, beaucoup repartiront dans leur pays avec l’impression qu’il ne s’agissait là que d’une opération de communication pour montrer à quel point la Chine prend au sérieux les défis de la protection de l’environnement…

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires