Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Amazon ne joue pas la transparence sur son empreinte carbone

USA / / Amérique du nord

Malgré la promotion d’une vision écologiste du commerce et des progrès en terme d’emballage, le géant de la vente en ligne ne veut pas partager ses données sur la manière dont il gère sa participation à la lutte contre le réchauffement climatique.

Carton vert Amazon

Les emballages "frustration-free" d'Amazon comportent un minimum de plastique, et s'ouvrent sans cutter... Un geste écologique non négligeable... mais est-il suffisant ? © Mikael Leppä (Flickr.com)

Amazon a révolutionné l’industrie de la vente aux États-Unis, en devenant un centre d’échanges en ligne incontournable pour des milliers de commerçants. C’est aussi le champion de la vente de livres sur Internet, électroniques ou non. L’un de ses arguments est que la vente en ligne est plus écologique. Suite à une enquête auprès des consommateurs, l’entreprise a aussi changé la majorité de ses emballages pour du carton recyclé.

Malgré tout, Amazon ne veut pas révéler ses chiffres et ses actions en matière de réchauffement climatique. Pour lui forcer la main, Calvert Investments, une société à la pointe en matière d’investissements durables et responsables, a lancé une proposition aux actionnaires d’Amazon.

Gros consommateur d’électricité

Elle leur demande la diffusion des données relatives aux activités ayant des conséquences sur le réchauffement climatique. Calvert Investements souhaite également la participation d’Amazon au Carbon Disclosure Project (Projet Divulgation Carbone) auquel se plient déjà 4 700 entreprises. Amazon a lancé un appel au « Non » à tous ses actionnaires.

Avec le développement du cloud computing parmi ses activités, Amazon est plus que jamais mis sous observation par Greenpeace, inquiet de sa consommation d’électricité. L’entreprise de vente en ligne n’y fait guère attention, et se contente de laisser le choix aux consommateurs, et de toujours promouvoir le commerce en ligne comme mode de vie « plus vert ».

Convaincre les actionnaires

En raison de son type de fonctionnement (mettre en contact direct fournisseurs et clients), Amazon ne se sent pas concerné par les initiatives de réduction d’émissions de carbone ou autres. Elle ne possède pas de camions de livraison, loue ses locaux et n’a pas réellement de stocks, donc n’estime pas avoir de compte à rendre.

Pourtant, comme toute entreprise ayant des actionnaires, Amazon doit agir dans l’intérêt de ces derniers. Les organisations du type de Calvert Investments cherchent de plus en plus à prouver qu’un comportement responsable et écologique peut rapporter aux actionnaires bien plus que cela ne leur coûte !

A lire aussi : guardian.co.uk

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires