Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Les objectifs du Millénaire, où en sommes-nous?

/ Afrique

Un intitulé universel qui en impose, des intentions plus que louables, et un chantier titanesque ! En 2000, sous l’égide de l’ONU, 189 pays ont défini huit grands objectifs à atteindre en 2015 pour le développement de l’humanité. Un rapport publié début juillet 2011 fait le point, à quatre ans de l’ultimatum fixé.

Famille indienne

La réduction de la pauvreté est un objectif majeur pour la communauté internationale. © IRRI Images

Réduire la pauvreté, la faim, la mortalité infantile ; assurer l’éducation primaire pour tous ; promouvoir l’égalité des femmes et assurer la santé maternelle ; combattre le SIDA, le paludisme et d’autres maladies ; construire un environnement humain durable ; mettre en place un partenariat mondial pour le développement.

Telle est la mission de la communauté internationale, avec une date limite fixée à 2015. Alors, de quelle manière ces Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) ont-ils évolué, aux deux tiers du temps écoulé ? Le sentiment de Ban Ki-moon, Secrétaire général des Nations Unies :

Les OMD ont déjà permis de sortir des millions de gens de la pauvreté, de sauver des vie et de scolariser des enfants. Ils ont réduit le nombre de décès maternels, accru les possibilités pour les femmes, amélioré l’accès à l’eau potable et protégé beaucoup de gens de maladies mortelles ou handicapantes. Mais le rapport montre aussi que nous avons encore un long chemin à parcourir pour autonomiser les femmes et les filles, promouvoir le développement durable et protéger les plus vulnérables des effets dévastateurs de crises multiples, qu’il s’agisse de conflits, de catastrophes naturelles, ou de la volatilité des prix du carburant ou des denrées alimentaires.

Rendu public le 7 juillet dernier, le dernier rapport en date dresse en effet une évaluation optimiste de la situation, accompagné néanmoins de quelques mises en gardes. En voici les faits et chiffres les plus notables, en dix points :

  1. L’objectif de réduction de la pauvreté peut être atteint en 2015.  Le nombre de personnes vivant avec moins d’un dollar et 25 cents par jour dans les pays en voie de développement devrait alors descendre sous la barre des 900 millions d’individus. Soit deux fois moins qu’en 1990.
  2. L’Afrique sub-saharienne a accompli de très grands progrès en terme de scolarisation dans le primaire, passant de 58% des enfants pour la génération 1999 à 76% pour celle de 2009. Cependant, 32 millions d’enfants sur 67 sont toujours déscolarisés dans cette région du monde.
  3. Le pourcentage de femmes siégeant dans les parlements du monde a atteint un record de 19,3%, contre 11,6% en 1995. Le Rwanda, la Suède, l’Afrique du Sud et Cuba en sont les meilleurs exemples. Le Belize, la Micronésie, Nauru, Oman, les Palaos, le Qatar, l’Arabie Saoudite, les Iles Salomon et les Tuvalu n’en comptent aucune.
  4. Dans toutes régions confondues, le niveau d’éducation des mères est déterminant pour qu’un enfant atteigne l’âge de 5 ans. Ses chances de survie augmentent encore plus quand la mère a atteint un niveau d’éducation secondaire ou plus.
  5. Avec la hausse du nombre d’hommes et de femmes en âge de procréer, des politiques de planification familiale seront vraisemblablement de plus en plus fréquentes. Mais dans les faits, les fonds engagés pour de tels programmes n’ont cessé de décroître au cours de la dernière décennie. En 2009, ceux-ci représentaient seulement 2,6% de l’aide globale en matière de santé.
  6. L’utilisation de moustiquaires imprégnées d’insecticide a explosé, en particulier sur le continent africain. Entre 2008 et 2010, 290 millions d’unités ont été distribuées en Afrique subsaharienne, représentant ainsi 76% des 765 millions d’individus exposés.
  7. Les ressources en eau ne sont plus durables en Asie de l’ouest et en Afrique du Nord puisqu’elles ont dépassé le seuil de 75%  des ressources en eau utilisées. L’ Asie du Sud et le Caucase et l’Asie centrale atteignent respectivement 58% et 56%  et l’Afrique subsaharienne 3%.
  8. L’Amérique latine, les Caraïbes, ainsi que l’Asie de l’Est et du Sud-Est, ont réussi à diminuer de moitié la proportion de leur population n’ayant pas un accès durable à l’eau potable. En Afrique subsaharienne, la part de la population ayant accès à l’eau potable est passée de 49 à 60%, entre 1990 et 2008.
  9. Fin 2010, les taux de pénétration de la téléphonie mobile avaient atteint 76%  dont  68% sur les marchés dans les pays en voie de développement. Alors que la pénétration d’Internet atteignait à peine 3% seulement dans les pays les moins développés. Un taux extrêmement faible en comparaison des 21% dans les pays en voie de développement, et des 72% dans les pays développés.
  10. Les dons sont susceptibles d’augmenter, mais à un rythme beaucoup plus lent. 2% de hausse sont prévus entre 2011 et 2013, alors que celle-ci était de 8% par an sur les 3 dernières années. L’aide à l’Afrique ne devrait augmenter que d’1%, contre une moyenne de 13% d’augmentation les 3 dernières années.

Le rapport complet, long de 72 pages, est à télécharger sur le site de l’ONU.

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires