Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Un spectacle de Chen Kaige accusé de nuire à l’environnement

/ Asie

Un spectacle en plein air d’un réalisateur vedette chinois a été monté à Dali. Employant sans modération des jeux de fontaines, le show n’est pas ce qu’on fait de plus vert. Le pire, c’est que la réserve d’eau utilisée pour ces jeux servait à irriguer les champs voisins… Plus maintenant.

Aperçu du spetacle Imagining Dali

Imagining Dali est un spectacle grandiose à grands renforts de jets d'eau... © Qin Qing

Chen Kaige, réalisateur de Adieu ma concubine, Palme d’or à Cannes, suit les traces de Zhang Yimou, autre star du cinéma chinois. Avec ses spectacles grandioses à Yangshuo (près de Guilin) ou Sanya, Zhang surfe sur sa réputation acquise grâce à la réalisation de la cérémonie d’ouverture des jeux olympiques. Mais l’œuvre de Chen Kaige, Imagining Dali fait râler bien du monde. Au premier rang desquels les agriculteurs des alentours.

Dali, ville touristique de la province du Yunnan, espère grâce à ce spectacle partiellement financé par des fonds publics, attirer encore plus de touristes. La municipalité a mis à disposition tout ce qu’a exigé le réalisateur vedette. Résultat, la scène a été installée sur un réservoir d’eau, réquisitionné pour l’occasion.

Comme les jeux de fontaines sont surutilisés, la réserve qui servait à l’origine à irriguer les champs voisins, est fermée aux paysans. Yang Guoding, agriculteur, s’en plaint :

Ils conservent l’eau pour les représentations, une par soir. Sauf s’il y a des trop-pleins, auxquels cas ils déchargent sans nous prévenir.

Ces plaintes ont été relayées par les sites de microblogging. Voici un post d’un habitant du coin, très critique sur le spectacle :

Ce spectacle, c’est une activité commerciale typique : les investisseurs s’enrichissent, le gouvernement est félicité pour cette réussite culturelle, et les résidents… n’ont rien.

En réponse à ces accusations, les organisateurs ont sorti l’artillerie lourde :

Ce réservoir qui ne servait plus à rien a été restauré et recyclé en scène de spectacle. Ça revient à transformer des ordures en or.

Ils ont ajouté que le spectacle quotidien avait donné directement ou indirectement du travail à 1.000 habitants des environs. Mais si c’est pour ruiner les paysans qui habitent au plus proche de la scène, était-ce bien la peine ?

sohu.com

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers commentaires