Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Augmentation du salaire minimum, promesse de campagne tenue?

Thaïlande / / Asie

Uniformiser le salaire minimum à 300 bahts (7 euros) par jour, c’est la mesure phare du programme du parti Pheu Thai, qui a gagné les élections du 3 juillet dernier. Mais les entreprises s’insurgent, et les experts s’inquiètent. Explications.

Les "chemises rouges" en Thailande.

Les Thaïlandais du nord en ont assez des inégalités. © null0 (Flickr.com)

En Thaïlande, le salaire minimum varie selon les régions où l’on travaille. L’uniformiser au niveau national serait une aubaine pour les travailleurs des provinces pauvres du nord du pays, qui constituent la majeure partie de l’électorat de Yingluck Shinawatra, premier chef du gouvernement féminin de l’histoire du pays. Mais cela pourrait être un cadeau empoisonné.

En effet, selon Yongyuth Chalaemwong, directeur de recherche sur les questions du travail au Thailand Development Research Institute (« Institut de recherche pour le développement de la Thaïlande »), la mesure risque de condamner les entreprises de ces régions. L’augmentation du salaire minimum à 300 bahts par jour ferait baisser le niveau de productivité dans la région.

Au nom du frère?

Le chercheur propose au nouveau gouvernement de remplacer cette promesse de campagne par une augmentation générale de 70% du salaire minimum. Ce serait la capitale qui en profiterait le plus, mais cela laisserait le salaire minimum en dessous de 300 bahts pour les régions du nord. Et donnerait aux employeurs de la région une chance de s’en sortir.

Les appels à ne pas tenir cette promesse de campagne se suivent. Les associations d’entrepreneurs notamment s’y opposent de toutes leurs forces. Pourtant, Yingluck devrait tenir bon. La sœur de l’ancien premier ministre Thaksin Shinawatra, exilé à Dubaï, a fait de l’amélioration des conditions de vie des plus pauvres son cheval de bataille. Elle suit en cela la trace de son frère aîné, qui s’était fait la star des déshérités d’un pays très inégal.

bangkokpost.com

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers commentaires