Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Une entreprise qui révolutionne l’installation des éoliennes offshore

/ Asie

Une société chinoise a conçu un navire d’installation d’éoliennes en mer. Son originalité : il va pouvoir opérer en une seule étape, en “plantant” les éoliennes dans le fond marin. Après le montage à terre, l’installation en mer ne devrait plus prendre que quelques heures…

Montage d'une éolienne en Chine.

Avec la nouvelle technologie développée par Daoda, l'assemblage complet d'une éolienne offshore se fera désormais au sol, avant transport et installation en mer.© DaoDa Heavy Industry(Group) Co.,Ltd

Daoda, une société basée à Qidong dans la province du Jiangsu, a organisé le 15 juillet dernier une cérémonie pour le lancement de la construction d’un navire très spécial. Il pourra soulever, transporter et installer les éoliennes offshores dans un temps record.

Le manque de navires spécialisés dans l’installation de ces turbines est un des goulets d’étranglement de la filière. Même les rares vaisseaux équipés tels que le “MSI Résolution” doivent s’y prendre en plusieurs étapes pour installer une éolienne : ancrage des fondation, installation d’une colonne intermédiaire puis du mât, enfin de la turbine et des pales. Daoda espère révolutionner ce mode de travail.

“Comme on plante un arbre”

Li Aidong, PDG de la société, explique que son navire va “planter les éoliennes comme on plante un arbre“. Les éoliennes seront complètement assemblées au sol, embarquées sur le navire et plantées sur les fonds marins.

Selon les données de l’entreprise, le temps total d’installation pourrait être divisé par 5, le coût d’installation réduit de 30%. Le navire pourra soulever des unités de 7000 tonnes, pouvant ainsi prendre en charge les éoliennes de 5 MW et plus.

Qu’est-ce qui fait penser à Daoda – certes chantier nautique majeur de pétroliers et porte-conteneurs – qu’il va réussir là où aucun chantier européen n’a osé s’engager ? C’est l’expérience. En effet, le 26 mai dernier, un navire expérimental de la société a installé une “tour de mesure des vents” au large de la baie de Bohai. De 100 mètres de haut, elle a été montée au sol et installée en mer en une seule étape.

Division par 5 du temps d’installation

D’après les données collectées lors de ce test grandeur nature, les ingénieurs de Daoda estiment que l’installation d’une grande éolienne en mer devrait prendre environ 3 heures. Là où il faut plus d’un mois dans le meilleur des cas aux plateformes européennes pour installer une éolienne par étapes. En comptabilisant le temps de montage au sol, on arrive à une division par 5 du temps total d’installation.

Le succès du 26 mai est du à plus de 3 ans de travaux réalisés dans le cadre d’une association entre Daoda et l’université de Tianjin. Il ne faudra plus attendre qu’un an pour savoir si l’expérience pourra être appliquée aux éoliennes, plus complexes qu’une simple tour de mesure. En effet, dans une illustration de la “vitesse chinoise”, le chantier, qui a été lancé en fanfare le 15 juillet, devrait être achevé dès juillet 2011.

Le navire de 150 mètres de long, 66 mètres de large, 11,2 mètres de tirant d’eau pourra résister à des vagues atteignant 5 mètres de haut. Son autonomie de 1000 miles nautiques lui permettra de réaliser des missions pour des parcs éoliens situés en haute mer.

shipol.com.cn

A lire aussi :  china.toocle.com

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires