Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Le vélo, ça déménage!

Canada / / Amérique du nord

Déménager un appartement avec vélos et remorques? C’est possible ! Voici le créneau dans lequel une entreprise québécoise s’est lancée depuis 2008 en proposant aux habitants de Montréal et sa région le déménagement sur 2 roues. Depuis, cette petite entreprise fait couler beaucoup d’encre et fait sourire les passants de la ville.

Velos de déménagement.

Les vélos sont munis de remorques grâce auxquelles les déménageurs peuvent tirer près de 250kg. © Déménagement Myette

La fête du 1er juillet de Montréal

Le 1er juillet à Montréal, c’est jour de déménagement ! Une tradition qui existe depuis plus d’une centaine d’année. Et puisque les participants de cette fête annuelle sont majoritairement des locataires, jeunes, avec un budget restreint, et qui déménagent dans un rayon de 10 km, il est courant de se passer de professionnels.

Mais que ce soit pour la location de camions ou pour l’utilisation des services de professionnels, c’est la course aux moyens de déménagements. Pour ceux qui souhaitent prendre cette seconde option tout en réduisant leur empreinte écologique, ils peuvent faire appel aux déménageurs à vélos de Julien Myette :

Notre clientèle-type sont les jeunes couples sans enfant qui déménagent localement, soit dans un rayon de dix kilomètres environ.

A vélo, tout roule !

Son entreprise de déménagement éponyme (Déménagement Myette) est la seule du genre en Amérique du Nord et elle en est à sa troisième année d’activité. Elle effectue essentiellement des déménagements dans un rayon de 20 km. Une option pratique et qui fait surtout sourire les passants. Julien explique que pour déménager un T3, il faut compter six vélos et six remorques :

Cela correspond en termes de capacité de volume à un camion de 14 mètres cubes. Mais pour des distances de deux kilomètres ou moins, nous ferons plutôt trois voyages à deux remorques. Nous envoyons plus de deux remorques seulement lorsque la distance le justifie.

Mais l’entreprise de Julien Myette entreprend aussi des déménagements plus longue distance :

Bien que les gens pensent à nous surtout pour des déménagements sur courte distance (deux kilomètres en moyenne), il n’y a pas vraiment de limite pour nous. Un exemple qui me vient en tête est le déménagement du petit logement d’une étudiante de Montréal-Nord à Hochelaga-Maisonneuve, soit sur une douzaine de kilomètre du nord au sud de l’île de Montréal (cf. photo).

Une initiative qui continue de prouver que notre société peut fonctionner et consommer différemment. En encourageant ces nouvelles alternatives, augmentons-nous nos chances de vivre dans une société durable?

Christine Lacaze

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires