Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Niveau de pollution inquiétant dans les fleuves Prut et Dniestr

/ Europe

De très nombreuses décharges à proximité couplées à une mauvaise gestion des déchets dans le pays. Voici les facteurs certainement à l’origine de la dégradation, ces derniers temps, de la qualité de l’eau dans les fleuves Prut et Dniestr en Moldavie.

Le fleuve Dniestr à Tiraspol.

Il n'est rare d'apercevoir des bateaux en décrépitude le long du fleuve Dniestr. Ici, à Tiraspol, dans le sud-est moldave. © Raymond Zoller (Flickr.com)

Ces deux rivières sont les plus importantes de Moldavie et irriguent le pays d’est en ouest et du nord au sud. La pollution des deux cours d’eau est due vraisemblablement à l’utilisation généralisée de pesticides et d’autres produits chimiques dans les sols.

Mais la plupart des villes de Moldavie ne sont pas non plus équipées pour traiter correctement les eaux usées, et quand ces installations existent, elles sont obsolètes et leur impact est très faible. Ce que déplore George Salaru, ministre de l’Environnement :

La situation est particulièrement difficile lorsque ce type d’équipement fait défaut, car c’est l’un des plus importants facteurs dans la pollution de l’eau.

Il a ajouté que cette situation n’était pas irréversible, et que le gouvernement prendra les mesures nécessaires pour s’assurer de la qualité environnementale des deux fleuves, pour la génération actuelle, mais également pour l’avenir :

Nous sommes maintenant dans la phase finale d’élaboration d’une stratégie de gestion des déchets dans la région du sud.

20 fois trop de décharges

A l’heure actuelle, 200 décharges sont autorisées dans cette partie du pays. Le ministère et George Salaru estiment que la nouvelle stratégie, qui sera élaborée avant la fin de l’année 2011, permettra de réduire le nombre de ces décharges à dix unités :

Dans le reste de l’Europe, une décharge est conçue pour 250 000 habitants. Dans le sud du pays vivent 550 000 personnes, réparties dans huit districts, sans compter la Gagaouzie (région autonome de la Moldavie). Nous devrions avoir deux, trois décharges au maximum.

Le fleuve Dniestr est le plus large de Moldavie, et traverse 67% des terres du pays. Il prend sa source dans les montagnes des Carpates, à l’ouest de l’Ukraine et se jette dans la Mer noire, à Odessa (la Mer noire souffre d’ailleurs elle-aussi de sérieux problèmes de pollution depuis des années, raréfiant la présence des poissons).

Priorité européenne

Depuis la chute de l’URSS et de son système industriel, le Dniestr a retrouvé un taux plus ou moins acceptable de pollution, même si les acteurs du secteur appellent de leurs vœux une meilleure coordination entre les pays que traverse le fleuve pour atteindre des résultats conformes aux exigences sanitaires. La rivière Prut, qui prend également sa source dans les Carpates,  forme la frontière ouest de la Moldavie avec la Roumanie, et se jette dans le Danube.

La pollution engendrée par les décharges, nombreuses autour des villes et des villages, constitue depuis quelques temps une vraie inquiétude pour la qualité de l’eau potable, et a été identifiée par l’Union européenne comme une priorité pour la Moldavie.

ecology.md

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires