Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

La chasse aux espèces protégées ouverte aux étrangers?

/ Asie

Après 5 ans d’interdiction, les autorités chinoises ont délivré un permis de chasse à 7 ressortissants américains. L’indignation est à son comble, surtout que ces étrangers ont été autorisés à chasser des espèces… protégées…

Les journaux et forums chinois centrés sur les questions de la nature ne parlent que de ça. Le 8 août, on apprenait que l’administration chinoise avait délivré un permis à 7 demandeurs de nationalité américaine pour chasser 4 gazelles du Tibet et 6 grand bharals. Bien qu’il s’agisse d’espèces protégées dont la loi chinoise interdit formellement la chasse, l’autorisation serait donnée de chasser quelques spécimens “à des fins scientifiques”.

Problème, les deux agences de voyages qui sont les intermédiaires des demandeurs étrangers pour ces safaris un peu spéciaux, attendent un bénéfice important de cette expédition. Beaucoup de commentateurs doutent donc du caractère scientifique de l’entreprise…

Les plus faibles d’abord

La chasse devrait se dérouler sur la réserve naturelle de Dulan, située dans la province autonome du Qinghai. Selon les responsables de cette réserve, entre 1988 et 2009, le nombre de grands bharals serait passé de 30 000 à 40 000 spécimens. Celui de gazelles du Tibet de 480 à 1500. D’autre part, la réserve aurait donné son feu vert pour tuer des animaux “vieux et petits”.

Ces animaux protégés meurent aussi de vieillesse, de maladies, d’accidents, … C’est une perte de ressources que de les laisser ainsi disparaître. Mieux vaut donner le droit de chasser des vieux spécimens contre rémunération que de les laisser mourir de leur mort naturelle.

Ces déclarations du responsable de la communication de la réserve ont fait violemment réagir les internautes chinois. D’autant plus que la réserve compte s’enrichir au passage : il en coûterait environ 7900 dollars (environ 5500 euros) pour tirer un grand bharal et 1500 (environ 1000 euros) pour tuer une gazelle du Tibet…

Alors, cela vaudrait-il le coup de lever l’interdiction de chasser aux étrangers appliquée depuis 2006 ? Selon certains commentaires d’internautes en colère, cela montrerait une fois de plus la cupidité de l’administration chinoise. Un internaute a même osé une question intéressante et provocatrice, à laquelle on espère que certains fonctionnaires auront le courage de réagir :

A quand, et à quel prix, le droit de chasser le panda géant ?

sohu.com

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires