Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

La stevia, l’édulcorant miracle des indiens Guaraní

/ Amérique du nord

Plusieurs États mexicains encouragent la culture de la stevia, une plante aux feuilles sucrées offrant une alternative naturelle aux édulcorants comme la saccharine et l’aspartame, dont l’innocuité fait toujours l’objet de vifs débats. La stevia intègrera notamment le « Programme des jardins bio d’arrière-cour », destiné à améliorer le quotidien des femmes en milieu rural.

Originaire du Paraguay, la Stevia Rebaudiana a été utilisée pendant des siècles par les indiens Guaraní comme édulcorant et comme plante médicinale. Ses feuilles possèdent en effet un pouvoir sucrant 30 à 40 fois supérieur à celui du sucre commun. La stevia peut se cultiver facilement à petite échelle, sans pesticides ni engrais chimiques.

Alejandro Menéndez Bojórquez, secrétaire au Développement de l’agriculture et de la pêche du Yucatán, voit en elle la candidate idéale pour intégrer le « Programme des jardins bio d’arrière-cour ». Le fonctionnaire a d’ailleurs annoncé la mise en culture de 50 hectares de stevia au cours de l’année à venir dans le Yucatán, où le climat tropical offre un sol propice au développement de nouvelles espèces comestibles.

Mis en place par l’association « Soutien des femmes paysannes », le « Programme des jardins bio d’arrière-cour » cherche en premier lieu à encourager le maraîchage familial et à permettre aux femmes de la campagne d’acquérir leur autonomie économique et alimentaire.

Zéro calorie

Genny Parrao Aguilar, présidente de cette association, explique que la stevia issue de l’agriculture biologique est devenue une culture à haute valeur ajoutée en raison de la demande croissante pour ce produit 100% naturel, qui n’apporte aucune calorie. Selon elle, la stevia possède également des propriétés intéressantes sur le plan médical (diurétique, anxiolytique, régulatrice de la tension…) et pourrait être utilisée pour le traitement du diabète.

Alors que plusieurs études récentes mettent en garde contre d’éventuels risques provoqués par la consommation d’aspartame, l’édulcorant de synthèse le plus populaire, la stevia est en passe d’obtenir son autorisation définitive au niveau européen. Des perspectives commerciales qui n’échappent pas non plus aux industriels, puisque l’entreprise Stevia Maya projette de cultiver jusqu’à 2000 hectares de stevia dans l’état voisin du Quintana Roo.

Cette initiative pourrait bénéficier à plus de 5000 familles et prévoit même la construction en 2013 d’une usine de transformation de la stevia. Celle-ci permettrait de produire sur place les extraits utilisés comme édulcorants.

sipse.com

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires