Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

On espère une création d’un million d’emplois verts en 2 ans

Le pays attend une vague de recrutements dans les métiers des énergies renouvelables et des économies d’énergie. Ceux-ci devraient toucher tous les secteurs d’activité. Si tous espèrent, certains osent un chiffre : un million de jobs créés en 2 ans. Mais pour y arriver, il faudra investir dans des formations adéquates.

Conférence ENR 2010 New Delhi.

New Delhi, le 26 octobre 2010 : la présidente indienne Pratibha Patil inaugure la Conférence internationale sur les Energies Renouvelables, organisée par le ministère éponyme. © Ministry of New and Renewable Energy, Government of India

Les emplois verts peuvent aussi bien être des emplois ouvriers ou cadres, dans tous les secteurs d’activité : agriculture, industrie, services. Le développement rapide des projets d’énergies nouvelles (notamment les ambitieux objectifs du pays dans le solaire) devrait créer une demande pour des avocats, des consultants en finance du carbone, des analystes des risques, des architectes et ingénieurs rompus aux normes de l’éco-construction…

Si tous en parlent, Udit Mittal ose même un chiffre ambitieux. Le PDG de la société de conseil en recrutement Unison International annonce :

Environ un million d’emplois verts vont être créés dans les deux ans (…) L’un des secteurs les plus recruteurs sera l’industrie de l’immobilier.

En Inde, il est vrai que les grandes entreprises de services informatiques ont donné l’exemple. Wipro, Microsoft, Infosys et d’autres ont déjà leurs sièges dans des édifices certifiés “green building“. Cette tendance ne fait que se confirmer, avec l’exigence verte de ces mastodontes du secteur pour chacun de leurs centres de production.

Former d’abord

Cependant, d’autres sont plus prudents. Kamal Meattle, promoteur d’un projet éco-construit, est de ceux-là. S’il reconnaît le potentiel de recrutement de la “vague verte”, il connaît aussi les défis. Notamment celui de la formation :

L’avenir pourrait être très bon, mais dans notre enthousiasme on oublie bien souvent qu’on va avoir besoin de personnel qualifié pour construire le pont vers une économie verte. On a besoin des professeurs, des institutions, et de financements, pour former des hommes et des femmes capables de relever le défi.

Dans cette optique, plusieurs nouvelles formations ont été récemment lancées. Les licences et masters scientifiques spécialisés dans les problématiques environnementales font leur apparition massive dans les universités du pays. Reste à savoir si la qualité et la quantité de ces formations suffiront à alimenter l’économie indienne avec suffisamment de talents. Un million d’emplois en deux ans, un sacré challenge !

economictimes.indiatimes.com

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires