Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Facile de vivre vert en ville !

/ Océanie

Avoir trois enfants, une maison en ville avec un tout petit jardin, et vivre pour le développement durable, c’est possible ! Une Néo-Zélandaise explique comment dans un livre à paraître en cette fin de mois.

Livre "Green Urban Living". © Janet LukeQuand elle était enceinte de 8 mois, Janet Luke construisait toute seule son four en adobe (mélange d’argile et de paille). Aucun effort n’est superflu pour favoriser un mode de vie écolo ! Cette mère de famille active partageait déjà ses idées sur son site Internet et dans des ateliers pratiques. Maintenant on pourra aussi la prendre comme modèle grâce à son livre publié tout récemment (Green Urban Living : Simple Steps to Growing Food, Keeping Chickens, Worm Farming, Beekeeping and much more in New Zealand - Vivre vert en ville : agriculture, élevages de poulets et de vers, apiculture faciles, et bien plus en Nouvelle-Zélande).

Loin d’être un problème, ses enfants sont en fait sa première motivation. Janet tient à ce que l’environnement devienne l’élément au centre de leur vie. Bien qu’installée en ville, la famille a son propre poulailler, en accord avec les réglementations municipales et dans le respect de la tranquillité des voisins (une demi-douzaine d’œufs offerte de temps à autre aide à la bonne entente). Les poulets sont d’ailleurs d’excellents éco-animaux : ils se nourrissent des restes de repas et apportent de quoi cuisiner pour le repas suivant.

Partage d’expérience

Dans le jardin, on n’utilise que des fertilisants naturels. On veille aussi à ne pas faire pousser de plantes et de légumes peu adaptés au climat ou ayant trop besoin d’eau. Pour les plus braves, rien ne vaut un élevage d’escargots, riches en protéines et ne demandant pas plus qu’un rebord de fenêtre. Pour palier au manque d’espace, Janet donne tout ce dont sa famille ne se sert plus sur le site Freecycle pour les objets, et Ooooby ou My Garden pour les fruits et légumes.

Depuis des années, Janet Luke scrute Internet à la recherche de nouvelles bonnes idées qu’elle teste et adapte pour le besoin des Néo-Zélandais. Sa maison est un terrain d’expérimentation en continu, et le fruit de ses recherches finit dans ses ateliers, sur YouTube ou dans son livre. Son approche est simple. Pas de dictature verte (elle-même possède une voiture et ne résiste pas à la tentation de fruits hors saison de temps en temps), mais chaque petit geste compte. L’essentiel est de ne pas se prendre au sérieux.

Parmi les étapes faciles pour une vie plus verte, on peut faire pousser ses légumes – même en pot sur le balcon – acheter une machine à laver à charge frontale, consommer des produits locaux et organiques ou même planter un arbre fruitier (demandez à la mairie si vous n’avez pas la place chez vous).

nzherald.co.nz

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires