Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Le continent noir protège ses sanctuaires écologiques

/ Afrique

Un traité signé le 18 août à Luanda scelle l’accord entre cinq pays africains – Angola, Botswana, Namibie, Zambie et Zimbabwe - pour créer la plus grande zone écologique protégée au monde. En superficie, celle-ci représente la moitié de la France.

Delta de l'Okavango.

Un éléphant se rafraîchit près d'un cours d'eau du delta de l'Okavango, au nord du Bostwana. Regardez de plus près, vous pourrez également apercevoir deux lions se reposant dans la savane.

“C’est la plus grande zone protégée à vocation touristique du monde”, affirment les représentants des différents pays concernés, lors de la signature du document, en marge d’un sommet de la Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC).

L’endroit, susceptible de se transformer en un véritable paradis pour l’écotourisme, englobe les bassins des fleuves Zambèze et Okavango. La zone protégée empiète sur les territoires de l’Angola, du Botswana, de la Namibie, de la Zambie et du Zimbabwe. Elle permet de relier entre eux 14 parcs nationaux et réserves naturelles de ces différents pays, notamment les chutes Victoria et le delta de l’Okavango.

Le projet a pour objectif de préserver la biodiversité locale, de mettre en place les bases d’un développement durable pour les communautés locales, de développer l’écotourisme, et de partager les ressources. La région, riche en espèces rares comme le léopard, le chien sauvage d’Afrique, le rhinocéros ou l’antilope noire, compte également une population de 250 000 éléphants.

mercadoetico.terra.com.br

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires