Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Adoptez une cellule photovoltaïque !

/ Amérique du sud

La version 2.0 de la voiture solaire Eolian pourra-t-elle remporter le World Solar Challenge 2011, qui aura lieu en Australie ? C’est l’ambition des étudiants de l’université du Chili, qui appellent à parrainer l’initiative en achetant les cellules photovoltaïques nécessaires à son développement.

Mise au point par des membres de la Faculté des sciences physiques et mathématiques et des designers industriels de la Faculté d’architecture, la nouvelle version de la voiture solaire chilienne Eolian devrait prendre part cette année aux deux principales courses de véhicules fonctionnant à l’énergie photovoltaïque.

La première, l’Atacama Solar Challenge, aura lieu dans le désert d’Atacama (Chili) du 30 septembre au 2 octobre et ralliera les villes d’Iquíque, Calama, Antofagasta et Chañaral. Il s’agit de la première course automobile consacrée à ce type d’énergie propre en Amérique latine.

3000 km  dans le désert

Le second rendez-vous se tiendra en Australie. Le World Solar Challenge est la compétition la plus importante au monde pour cette catégorie de voiture solaire et propose de parcourir les 3021 km de désert séparant les villes de Darwin et d’Adélaïde. Le Chili rêve de se mesurer aux 20 équipes issues des plus grandes universités du monde qui participeront à l’événement.

Eolian 2.

Eolian 2. © Facultad de Ingenería, Universidad de Chile

L’Eolian 2 s’appuie sur un modèle développé en 2007 et intègre de nombreuses nouveautés. Son moteur électrique a été repensé. Et de nouveaux logiciels permettent d’optimiser l’utilisation des ressources énergétiques en analysant à la fois les conditions extérieures et le fonctionnement de la voiture. Des fibres de carbone d’origine végétale ont permis d’améliorer la structure du véhicule, afin d’augmenter l’aérodynamisme, la légèreté et la tenue de route.

30 euros la cellule

Les étudiants engagés dans le développement de l’Eolian doivent désormais réunir 230 millions de pesos (350 000 euros) pour que leur prototype puisse prendre part aux compétitions internationales. Pour cela, ils proposent aux particuliers et aux entreprises « d’adopter » une des cellules photovoltaïques de leur engin, qui sera gravée à leur nom et leur sera remise à l’issue de la course. Chaque cellule coûte 20 000 pesos, soit environ 30 euros.

Lors d’une précédente édition du World Solar Challenge, la première version de l’Eolian avait terminé 14ème sur 23. Mais cette année, les responsables du projet comptent bien monter sur le podium : « Notre objectif est de gagner la course internationale », confie Ignacio Polaco, capitaine de l’Eolian 2. Gare aux concurrents néanmoins. Tels les Japonais de l’université de Tokai, vainqueurs de l’édition 2009 et toujours aussi ambitieux !

canalazul24.com

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers commentaires