Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Des coraux pour lutter contre les UV

/ Europe

L’été est pratiquement fini et vous venez de passer deux mois à vous barbouiller de crème solaire pour lutter contre les effets nocifs des rayons ultraviolets. Mais ceci appartient peut-être au passé. Au Royaume-Uni, des scientifiques espèrent utiliser les coraux pour fabriquer une “pilule solaire”.

Une équipe du King’s College de Londres s’est rendue dans la grande barrière de corail en Australie pour découvrir les procédés génétiques et biochimiques se cachant derrière un don propre au corail, celui de se défendre naturellement contre les rayons du soleil. Après avoir étudié quelques échantillons du corail “corne d’élan”, ils pensent pouvoir répliquer artificiellement en laboratoire ses composés principaux.

Toutefois, avant de fabriquer une pilule, l’équipe dirigée par le Dr. Paul Long a prévu de tester une crème contenant les mêmes composés que ceux trouvés dans le corail. Pour ce faire, ils vont copier le code génétique que le corail utilise pour fabriquer ses composés et l’introduire dans une bactérie pouvant rapidement les répliquer afin d’en produire de grandes quantités. Le Dr. Long prévient :

Nous ne pouvons pas, et nous ne souhaitons pas, utiliser le corail lui-même car il s’agit d’une espèce en voie de disparition.

Il affirme également que les scientifiques savent depuis quelques temps que les coraux et certaines algues savent se protéger des UV en climat tropical, en produisant leurs propres composés anti-UV. Mais jusqu’à maintenant, ils ne savaient pas comment cela était possible. Les précisions du Dr. Long :

Nous avons découvert que l’algue vivant à l’intérieur du corail fabrique un composé qui est transporté vers le corail qui, à son tour, le modifie en un élément anti-UV profitant à la fois au corail et à l’algue. Nous avons aussi remarqué que les poissons se nourrissant de ce corail bénéficient de cette protection.

Corail "corne d'élan"

Corail "corne d'élan"

Dans le futur, cela pourrait également bénéficier aux êtres humains. Lesquels pourraient se protéger la peau et les yeux en prenant une pilule contenant les composés. Pour le moment, cependant, l’équipe de Dr Long cherche tout d’abord à créer une crème.

À long terme également, cette étude cherche à savoir si ces procédés ne pourraient pas être utilisés pour développer une agriculture durable dans les pays en voie de développement. Les composés naturels anti-UV du corail pourraient en effet être utilisés pour produire des plantes tolérantes aux UV et capables de supporter la forte lumière ultraviolette tropicale.

bbc.co.uk

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires