Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

C'est ici que le réchauffement climatique inquiète le plus

/ Amérique du sud

Alors que les pays riches, États-Unis en tête, semblent se désintéresser du changement climatique, les nations émergentes prennent la question très au sérieux et affichent une préoccupation croissante pour les problèmes environnementaux. Les principales inquiétudes pour l’avenir concernent la pollution et le manque d’eau douce.

Selon une enquête baptisée “Perception des consommateurs sur l’environnement et le développement durable”, réalisée par le cabinet Nielsen, l’importance accordée au réchauffement planétaire dans les pays en voie de développement est fonction de la couverture médiatique des catastrophes naturelles auxquelles leurs populations doivent faire face de plus en plus fréquemment.

Ainsi, au Mexique, au Portugal et en Thaïlande, au moins 93% des sondés manifestent leurs inquiétudes vis-à-vis du changement climatique. Dans un communiqué, Paola Fontesca, directrice du développement Stratégie et Innovation chez Nielsen en Amérique latine, affirme :

Au Mexique, comme dans le reste de l’Amérique latine, les médias ont fortement influencé la prise de conscience concernant la protection de l’environnement.

L’étude révèle que l’Amérique latine est la région du monde la plus préoccupée par le changement climatique et le réchauffement planétaire, avec 90% des personnes interrogées qui se déclarent inquiètes. Viennent ensuite le Moyen-Orient et l’Afrique, avec 80%. Ram Mohan Rao, président de Nielsen Égypte, explique :

Le climat sec et chaud qui règne dans la plupart des pays du Moyen-Orient et d’Afrique, associé à l’impression que les températures estivales augmentent chaque année, ont probablement conduit à une plus grande préoccupation pour le climat et ses variations.

Aux États-Unis, on assiste en revanche à un véritable désintérêt pour ces sujets, que seuls 48% des personnes interrogées considèrent importants. Ils sont même 21% à déclarer ne pas s’en inquiéter du tout. Todd Hale, de Nielsen USA, affirme :

La plupart des consommateurs américains sont préoccupés par l’économie, l’augmentation du prix de l’essence et l’endettement.

Pour la moitié du groupe qui dit ne pas s’inquiéter du réchauffement de la planète, celui-ci serait simplement dû à une variation naturelle du climat. Même constat en Chine, où la préoccupation pour le changement climatique a chuté de 17% par rapport à 2009.

Au niveau mondial, les enquêtes en ligne révèlent que 83% des consommateurs pensent qu’il est important que les entreprises s’engagent à lutter pour l’environnement, mais ils ne sont que 22% à accepter de payer un surcoût pour cela. Alors qu’un tiers des sondés se dit prêt à acheter des produits écologiques au Moyen-Orient, ils ne sont que 10% aux États-Unis ou au Canada.

Tous pays confondus, le recyclage des emballages et les produits économes en énergie sont considérés comme les efforts les plus utiles que peuvent mettre en œuvre les entreprises.

mexico.cnn.com

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires